Une expérience unique : la traversée de la baie

Témoin des plus grandes marées d’Europe occidentale, la baie du Mont-Saint-Michel se révèle en tout point extraordinaire. Un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et qui se découvre toute l’année dans des atmosphères variées.

  • Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    22/06/2017

  • Destination

    Le Mont-Saint-Michel

Un cadre unique au monde

Chaque année, plus de deux millions de touristes se pressent pour visiter le Mont-Saint-Michel ou se balader dans sa baie totalement découverte à marée basse. Un paysage grandiose au centre duquel trônent fièrement la petite cité médiévale et son îlot de granit. L’air est frais, pur, et l’horizon parfaitement dégagé. On observe d’un côté la Manche qui s’étire et de l’autre la verdoyante campagne normande. Seuls les promeneurs trahissent le calme absolu qu’inspire ce paysage débarrassé des affres de la vie urbaine.

Je suis mon guide dans la baie

« La saison touristique s’étend d’avril à octobre avec un pic pendant l’été. L’hiver, c’est beaucoup plus intimiste », me confie Bertrand Vaitan, guide touristique dans la baie depuis 22 ans. Chaque jour ou presque il organise des randonnées dans ce territoire qu’il connaît désormais mieux que personne. Il raconte, avec force de détails et d’anecdotes, l’histoire du Mont-Saint-Michel et de son écosystème. Une vraie mine d’informations révélées avec une passion sincère. Immanquable pour ne pas passer à côté de la découverte de ce lieu gorgé de secrets !

 

Des visites pour tous

Les randonnées s’étendent de 2h à 6h avec parfois des départs à la journée. Pour le circuit dit « traditionnel », Bertrand part généralement de Bec d’Andaine au nord de la baie pour marcher jusqu’au Mont Saint-Michel. « Mais on s’adapte en fonction des envies », précise-t-il. « Si certains groupes ont déjà un trajet en tête on accède à leur demande ». La plupart des parcours sont d’ailleurs ouverts à tous à condition de pouvoir marcher (pieds nus et en short l’été, bottes ou chaussons-chaussettes néoprènes l’hiver).

Le parcours préfèré de Bertrand 

La « matinale ». Il me raconte : « On part à 5h du matin pendant l’été pour s’engager à pied sur la baie au lever du soleil. C’est un spectacle absolument magnifique. Et quand on atteint le Mont Saint Michel, les flots de touristes ne sont pas encore présents ce qui nous permet de visiter le site sans agitation. C’est très agréable ».

Des paysages à couper le souffle

Avis aux photographes amateurs : assister au lever ou au coucher de soleil sur la baie constitue l’occasion rêvée de capturer une lumière quasi-divine. C’en est presque trop facile de réaliser des belles photos là-bas !

Enfin, revenir sur la baie à différentes saisons permet de la redécouvrir à chaque fois. Avec une lumière, des odeurs et un paysage qui changent.

Pourquoi prendre un guide ?

En revanche, la présence d’un guide reste impérative au risque de tomber dans les quelques pièges que réservent la baie, comme la vase, les sables mouvants ou la marée qui monte à vitesse grand V. Un guide, fin connaisseur des lieux, permet d’éviter les situations fâcheuses pour que la ballade reste associée à des souvenirs heureux. Parce que pour tout le reste, vous êtes sûrs de passer un moment magique !

Trouvez votre guide touristique :
Les chemins de la baie, 34 rue de l’ortillon à Genêts. Tel : 02 33 89 80 88

Office de tourisme du Mont-Saint-Michel : 02 33 60 14 30

A faire au Mont-Saint-Michel

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !