Top 5 des couchers de soleil romantiques en Bretagne

Ah... La Bretagne et son air iodé. C'est le romantisme assuré ! Alors pour séduire votre moitié, direction la Bretagne pour vous ressourcer et assistez aux plus beaux couchers de soleil. Et pourquoi ne pas en profiter pour lui dire "Je t'aime"?

  • Alexandra Chassin

    Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    04/01/2019

  • Destination

    Plomeur

La Bretagne en amoureux

Retourner à l’article

1

Depuis le phare d'Eckmühl

© Istock - Anthony SEJOURNE

Le sommet d’un phare n’est-il pas le meilleur endroit pour s’émerveiller d’un coucher de soleil sur la mer ? Ciselé dans la kersantite, fuselé pour mieux s’élancer vers le ciel et embrasser l’horizon qui s’étend de la baie d’Audierne jusqu’aux îles des Glénan, le phare d’Eckmühl est le plus indiqué.

Veillant sur la pointe de Cornouaille, ce joyau du patrimoine breton offre un privilège rare : celui d’accepter les visites tardives à la belle saison. Dès que le soleil décline, grimpez les 290 marches qui s’enroulent en colimaçon sur fond de marbre et d’opaline

Le spectacle qui vous attend depuis le campanile est à couper le souffle, surtout lorsque le soleil décline et jette ses derniers feux, teintant la mer et les rochers d’orange, de rose et de mauve. Le bal des signaux lumineux débute ensuite sous les premières étoiles, relayé par la lanterne d’Eckmühl, faisceau d’or dans la nuit violette : sublime !

A faire avant et autour : flâner dans le port de Guilvinec ou pédaler de la pointe de Penmarc’h jusqu’à la pointe du Raz.

Accès : En train à Quimper puis en car de la ligne 56A ou 56B du réseau Pen-Ar-Bed pour rejoindre Penmarc’h.

2

En mode impressionniste à Belle-Île

© Istock - clu

Leurs roches dentelées par la mer et le vent ont séduit Monet… Pourquoi pas vous ? Alors embarquez vite pour Belle-Ile ! C’est sur sa côte sinueuse creusée de baies et de rias que se dressent les fameuses aiguilles de Port-Coton, si belles et ténébreuses que l’artiste en peint six versions…

La réalité est tout aussi belle que la toile, surtout à l’heure où le soleil plonge en douceur dans l’océan. Prenez le temps de choisir votre emplacement, étalez un plaid et ouvrez une bonne bouteille pour trinquer en l’honneur de la nature !

Puis observez les changements de couleur du soleil, des nuages et des vagues qui écument au pied des aiguilles. Ces dernières s’enfoncent alors dans l’ombre, formant comme une estampe japonaise, lignes noires sur la mer safranée… C’est vraiment magique !

A faire avant et autour : se promener sur la côte sauvage et la pointe des Poulains, visiter le fort de Sarah Bernhardt et le port de Sauzon.

Accès : en train à Vannes, puis (en saison) accès direct en bateau depuis Vannes, Port-Navalo ou Locmariaquer avec La compagnie du Golfe.

3

A bord d'un catamaran à Crozon

© istock - langley

Pointant à l’extrémité ouest du Finistère, la presqu’île de Crozon forme une croix immense dont la côte déchiquetée offre des points de vue sauvages sur la rade de Brest, la mer d’Iroise et la baie de Douarnenez. Les balcons naturels ne manquent pas pour observer les derniers éclats du soleil mais si vous êtes d’humeur aventureuse, embarquez sur le Faltazi, un catamaran de 40 pieds.

Erwan Rognan vous mènera vers le large sous un ciel empourpré, jusqu’à l’île Vierge dont les falaises escarpées virent au mordoré. Vous pourrez alors admirer le coucher du soleil tout en dégustant des huîtres arrosées de cidre… Plaisir des yeux et des papilles !

A faire avant et autour : découvrir le port de Camaret, se promener sur le cap de la Chèvre et embarquer sur une vedette de Morgat pour admirer les grottes marines…

Accès : par le train à Brest ou Quimper, puis en voiture via la voie express.

4

Lumière dantesque au Cap Fréhel

© Photononstop - belenosPS

Bijou de schiste et de grès rose, pointant sur le velours d’une mer émeraude, le cap Fréhel ne peut qu’enchanter le promeneur… Par la beauté de ses couleurs chaudes, la fragilité de ses landes, la fierté de ses falaises qui plongent à pic comme des murailles et abritent des centaines d’oiseaux nicheurs.

Dominant la mer de plus de 70 m, cette merveille des Côtes d’Armor offre des paysages de toute beauté, surtout du côté de son phare, lorsque les rayons du soleil couchant balayent les falaises, allumant tout sur leur passage. Le rose tendre de la roche s’embrase et flamboie sur le ciel devenu fauve : pendant quelques secondes, le cap s’illumine d’une lumière dantesque, puis le soleil disparait sous l’horizon en éteignant les flammes… Unique !

A faire avant et autour : flâner à Paimpol et Erquy, embarquer pour l’île de Bréhat ou visiter le Fort La Latte qui domine un éperon rocheux.

Accès : en train à Saint-Brieuc ou Lamballe, puis service direct d’autocars pour Fréhel.

5

Depuis les remparts de Saint-Malo

© Istock - kavalenkavavolha

Vaisseau de pierre amarré à l’embouchure de la Rance, la cité corsaire de Saint-Malo est toute ceinturée de remparts qui lui donnent une silhouette unique et des points de vue imprenables sur la mer piquée d’îlots et de forts, les plages blondes, les bassins portuaires et les rues étroites de la ville bordées de vieilles demeures d’armateurs.

En fin de journée, lorsque les mouettes se réchauffent à la chaleur des murs d’enceinte, prenez le temps d’une promenade sur le chemin de ronde. Vous verrez alors le ciel se teinter de reflets roses et orangés… Rougis par la descente, les rayons du soleil lècheront les murs austères des fortifications, ricochant de créneaux en tourelles, couvrant le sable et les façades d’un glacis doré… Vous ne trouverez pas plus romantique !

A faire avant et autour : se ressourcer dans les Thermes de Saint-Malo, farnienter sur la plage du Sillon, se promener à marée basse jusqu’aux îles du Grand Bé et du Petit Bé, se poser en terrasse sur la place Châteaubriand.

Accès : en train à la gare de Saint-Malo.

Je l'emmène !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !