Andorre, la perle culturelle

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    20/02/2013

  • Destination

    Sant Julià de Lòria

Malgré des mensurations de poche (468 km²), la Principauté bouillonne de vie et regorge de sites touristiques qui en font sa fierté. Bien loin des clichés, elle peut bien se vanter d'avoir su conserver des traditions et un patrimoine vieux d'un millier d'années. Chaque ville et village œuvre à leur mise en valeur et à leur animation, toute l'année. Parmi les plus beaux joyaux, on compte des églises préromanes et romanes, une quarantaine au total qui s'égrènent le long des vallées de Nagol, de La Massana, d'Ordino ou encore de Canillo. En guise de decorum, les puissants contreforts cachent, à l'intérieur, des fresques narratives et des retables bien conservés. Certains clochers, véritables œuvres d'art méritent aussi le coup d'œil. Mais ce n'est pas tout.

Toute l'année, ses musées thématiques attirent de nombreux visiteurs. Côté Art Roman, l'Andorre Romane Centre d'Interprétation à Pal La Massana est une référence culturelle. La Forge Rossell, Centre d'Interprétation du Fer à la Massana et la Meule et scierie de Pal à Ordino rappellent le passé industriel de la vallée. Andorre vit aussi au rythme des manifestations culturelles, religieuses et musicales. On retiendra par exemples la Saint-Julien et la Saint-Antoine, célébrées les 7 et 17 janvier. Et le festival international de jazz Andorre-Escaldes-Engordany ou le Festival de musique classique d'Ordino très réputés.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !