Le merveilleux musée des Beaux-Arts de Dijon : histoire et art !

Implanté au cœur de Dijon, dans le Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne, le musée des Beaux-Arts entièrement refait et rouvert en mai 2019, est la visite incontournable de Dijon.

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    20/05/2019

  • Destination

    Dijon

Entrez dans le Palais des Ducs et des Etats de Dijon pour découvrir non seulement le bâtiment historique gothique et classique, vestige de la puissance bourguignonne, mais aussi un musée des Beaux-Arts intégralement refait et inauguré en mai 2019. Vous pouvez finir la visite par un panorama magnifique du haut de la Tour Philippe le Bon.

>> Direction Dijon

Musée des Beaux-arts de Dijon - © L. Edelson

Le musée des Beaux-Arts tout neuf

Le musée des Beaux-Arts a été fondé par décret des États de Bourgogne, le 30 novembre 1787, afin que les élèves de l'école gratuite de dessin puissent s'y documenter.

Après plus de 10 ans de travaux, le musée des Beaux-Arts de Dijon a fait peau neuve et depuis mai 2019, il est vraiment redevenu un musée des plus prestigieux et modernes.

Musée des Beaux-arts de Dijon - © François-Jay

Le parcours a été repensé en suivant la chronologie de l'histoire de l'art, de l'antiquité à l'art contemporain dans les combles. Et comme tous les musées municipaux de Dijon, l'accès aux collections permanentes reste gratuit.

La visite de la collection permanente

Le musée des beaux-arts, considéré par beaucoup comme « le plus beau de France », regroupe une collection très étendue :

  • Antiquité : onze portraits funéraires peints sur bois et tissus coptes d'Egypte; céramiques grecs, monnaies gauloises, statuettes romaines...
  • Moyen Âge : les fameux tombeaux des ducs, des peintures italiennes et allemandes (unique en France)
  • Renaissance : les oeuvres des plus grands (Le Titien, Véronèse...), mais aussi des objets d'arts comme les émaux peints de Limoges, des horloges...
  • XVII, XVIIIème siècle : des artistes italiens et bourguignons, les oeuvres de l'Ecole de Dessin de Dijon,
  • XIXème siècle : le romantisme et l'orientalisme, l'impressionnisme (Manet, Boudin, Monet...), symbolisme et nabis.
  • XXème siècle : une très belle salle sur le cubisme et aussi des peintures footballistiques de Nicolas de Staël

L'art contemporain se mêle à toute l'histoire de l'art. On retrouve dans plusieurs salles des oeuvres de Yan Pei-Ming hors des murs de l'exposition temporaires.

Les tombeaux de Philippe le Hardy et de Jean sans Peur - Musée des Beaux-arts de Dijon - © L. Edelson

L’incontournable salle des tombeaux

La salle des gardes est la pièce à ne pas rater durant votre visite ! A l’intérieur, sont exposés les tombeaux de Philippe le Hardy et de Jean sans Peur, véritables joyaux de l’art funéraire moyenâgeux du XVe siècle.

Cette salle accueillait autrefois les fêtes de la cour de Bourgogne. Ses volumes très spacieux permettaient une acoustique parfaite pour les musiciens venus jouer en l’honneur des convives. L’immense cheminée posée à l’extrémité de la pièce constitue un chef d’œuvre architectural à ne pas manquer. La pierre est tellement ciselée qu’elle semble avoir été tissée en une magnifique dentelle grise.

L'exposition temporaire jusqu'au 23 septembre 2019

L’exposition « L’homme qui pleure » de Yan Pei-Ming

La partie dédiée aux expositions temporaires du nouveau Musée des beaux-arts de Dijon accueille de oeuvres magnifiques de Yan Pei-Ming : des peintures en noir et blanc, très émotionnelles. Yan Pei-Ming a peint les images qui le hantent, comme un carnet ou un journal intime, l'on retrouve sur les murs sa révolte face à la violence et sa douleur face à l'impuissance.

Dans la collection permanente aussi...

Mais ce n'est pas tout, puisque des oeuvres de Yan Pei-Ming se retrouvent dans la collection permanente le temps de l'exposition. Deux portraits représentant la maman défunte du peintre font face aux tombeaux de Philippe le Hardy et de Jean sans Peur, et c'est impressionnant !

Des oeuvres inspirées de grands maîtres se retrouvent dans les salles de toutes les époques de l'histoire de l'art : Execution, après Goya en rouge contraste avec le romantisme des autres toiles de la salle...

Yan Pei-Ming, september 11th 2001, 2011 - © L.Edelson

Qui est Yan Pei-Ming ?

Où est-il né ? : à Shanghaï, en Chine, en 1960

Quel est son lien avec Dijon ? : Si Yan Pei-Ming a été choisi pour l'inauguration du nouveau musée des Beaux-Arts de Dijon, ce n'est pas un hasard. Ce peintre a étudié la peinture à l'école des Beaux-Arts de Dijon de 1980 à 1985. Il est resté très attaché à la ville et y travaille souvent. Il est citoyen d'honneur de la ville de Dijon.

Est-il connu parmi les artistes contemporains ? : oui. Il fait déjà parti des collections de Frac, du Centre Pompidou ou des Abattoirs de Toulouse. Il est chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Le Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne

Le Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne est un lieu emblématique de l’Histoire de la Bourgogne. Quand la Bourgogne est rattachée au royaume de France, Richard II, premier duc de Bourgogne au IXe siècle, habite le palais et y gouverne.

A partir de 1365, le palais des ducs et des états de Bourgogne est entièrement reconstruit par Philippe le Hardi et par ses trois successeurs.

Palais des ducs de Bourgogne - © Tibor Bognar

Le Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne abrite aujourd'hui

  • La mairie de Dijon
  • L'office de tourisme
  • Les archives municipales
  • L’école des beaux-arts
  • Le musée des beaux-arts de Dijon
  • La Tour Philippe le Bon

La tour Philippe Le Bon

Montez au sommet de la plus haute tour de Dijon

La tour Philippe Le Bon surplombe Dijon du haut de ses 46m dressés au-dessus du sol. Originellement appelée la tour à la terrasse, elle fut érigée en 1460 par le duc Philippe III et demeure encore maintenant l’emblème de la puissance ducale bourguignonne. Sa forme atypique en trapèze et son aspect Renaissance décalé marquent le visiteur.

Palais des ducs de Bourgogne - Tour Philippe le Bon - Dijon - © iStock-AnkNet

Les plus curieux peuvent monter afin d’admirer la vue et prendre des photos du panorama sur les toits en ardoise, spécialité dijonnaise. A noter que la visite de la tour ne se fait qu’accompagnée d’un guide.

  • Le palais des ducs et des états de Bourgogne
  • 1 Place de la Libération
  • 21000
  • Dijon
  • France
  • 03 80 74 52 09
  • Horaire d'ouverture : Ouvert tous les jours sauf le mardi d'octobre à mai de 9h30 à 18h et de juin à septembre de 10h à 18h30.
  • Infos prix : L'accès aux collections permanentes est gratuit.
  • Comment s'y rendre ? Navette gratuite Divia City, arrêt rue Lamonnoye et place du théâtre Bus Liane 6 arrêt théâtre Bus ligne 11 arrêt St Michel

Cet article vous a plu ? Partagez-le !