Spécialités de Nice : notre top 10

Socca, pissaladière, salade niçoise, tourte aux blettes... découvrez notre top 10 des spécialités culinaires de Nice ! Au cœur des ruelles colorées du Vieux Nice ou avec vue sur la Baie des Anges. profitez d'un week-end gourmand sur la Côte d'Azur. 

  • Marie Gustin

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    07/10/2019

  • Destination

    Nice

Vous partez découvrir Nice et ses environs ? Allez, vous aurez bien envie de savourer les spécialités locales ! Version salée ou sucrée, on vous emmène faire le tour des 10 spécialités niçoises à ne pas manquer. 

Prenez le train pour Nice >>

Voici notre top 10 des spécialités niçoises à savourer :

Ruelles du Vieux-Nice - © Istock - Kondoros Eva Katalin

La socca

La socca est une galette de pois chiche à l’huile d’olive, tendre et croustillante, traditionnellement cuite au feu de bois. Les Niçois savourent très chaude cette recette d'origine italienne, pour l'apéritif ou en entrée, généralement accompagnée d’un verre de vin rosé frais.

Socca - © Istock - Peter Bates

Où manger la socca à Nice ?

Voici les 5 meilleures adresses pour déguster une délicieuse socca : 

- Chez Thérésa, un stand installé au Cours Saleya depuis les années 1920. Tous les jours de 9h à 15h. 28 rue Droite. 
- Chez Pipo, un restaurant resté inchangé depuis sa création en 1923. Le four en briques continue à produire des dizaines de soccas qu'on savoure dans une ambiance chaleureuse, en terrasse dès les beaux jours. Du mercredi au dimanche, de 11h30 à 14h30 et de 17h30 à 22h, et le mardi pendant la saison d'été. 13, rue Bavastro.
Lou Pilha Leva, une institution à Nice. Ouvert toute l’année tous les jours de 11h à 22h. 10 rue du Collet. 
- Chez René Socca, à deux pas de la Place Masséna. Ouvert toute l’année, du mardi au dimanche de 9h à 21h non-stop (22h en juillet et août). 2 rue Miralheti. 
- Socca d'Or, dans le quartier du "Petit Marais niçois", près du port. Ouvert de 10h30 à 14h et de 18h à 22h tous les jours sauf mercredi et dimanche. 45 rue Bonaparte. 

La pissaladière

La pissaladière est une tarte à base de pâte à pain, garnie d'oignons confits, d’anchois et d'olives noires. Elle doit son nom à la pâte d’anchois utilisée dans la recette originale, appelée « pissalat ». 

Pissaladière - © Istock - Alleko

Où manger une pissaladière à Nice ?

La pissaladière se trouve partout à Nice. Pour un petit resto familial à petits prix, faites un tour chez Lou Pelandroun (4 boulevard Joseph Garnier). Vous pourrez aussi la déguster au Jardin d'Hélène (15 rue de Orestis) ou chez Socca d'Or. 

Les farcis niçois

Plat typique du bassin méditerranéen, le petit farci est un légume farci à la viande, à la mie de pain et à l'huile d'olive. A Nice, il se décline avec des tomates, poivrons, courgettes ou aubergines. On les savoure froids ou chauds. 

Farcis niçois - © Istock - Elena Veselova

Où manger des petits farcis niçois ?

Une bonne adresse, le restaurant Acchiardo, une institution niçoise, dans le Vieux Nice (38 rue Droite). Pensez à réserver.

>> Toutes les spécialités de la Côte d'Azur

Le pan bagnat

Le pan bagnat, typique de Nice, est le parfait encas à emporter sur la plage ! Ce sandwich confectionné avec un pain rond et « baigné » à l’huile d’olives (pan bagnat signifie pain mouillé) est garni de thon et de crudités : tomates, oeufs, cébette, poivron vert, artichaut, olives, anchois... 

Pan bagnat - © Photononstop - Francis Kompalitch

Où manger un pan bagnat à Nice ?

Depuis plus de trente ans, au Kiosque Chez Tintin, Daniel Pellegrino propose ses pans bagnats traditionnels. 3 Place du Général de Gaulle. Du mardi au dimanche de 6h à 15h. Une autre adresse fameuse et plébiscitée par les Niçois : Lou Balico20 Avenue Saint-Jean-Baptiste. Tous les jours midi et soir. 

Les olives niçoises

Petites et noires, les olives niçoises bénéficient de l'AOP "Olive de Nice". L’olive noire de Nice est une variété d’olives cultivée au nord de Nice et dans l’est du département du Var. Elle est produite par un cailletier, race d’olivier très présente dans les Alpes-Maritimes. Parfaites à l'apéro, elles se dégustent aussi en pâte ou en huile d’olive.

Olives de Nice - © Istock - Maria Bobrova

Où manger des olives de Nice ?

Vous la retrouverez bien sûr servie à l'apéritif dans tous les restaurants de la ville mais aussi sur les marchés, comme au Cours Saleya, ou dans des épiceries fines tels que La Maison de l'Olive ou ou la boutique Oliviera. 

Les beignets de fleurs de courgettes

A Nice, les fleurs de courgettes sont vendues en bouquets sur les marchés. On les incorpore ensuite dans une pâte à beignet qu’on fait frire comme des beignets classiques. 

Beignets de fleurs de courgettes - © Istock - Svetlana Popoudina

Où manger des beignets de fleurs de courgette à Nice ?

Une adresse qui fait l'unanimité : La Table Alziari, dans une petite rue du Vieux Nice (4 rue François Zanin). Une cuisine niçoise authentique et de succulents beignets de fleurs de courgettes. 

La salade niçoise

La salade niçoise, la plus connue et la plus populaire des spécialités niçoises. D'après la recette traditionnelle, la salade niçoise est composée de laitue, tomates, poivrons, oignons rouge, cébettes, févettes, concombres, œufs durs, thon ou anchois, petits artichauts violets, huile d’olive et olives de Nice. 

>> Tous les événements à venir à Nice

Salade niçoise - © Istock - Robyn Mackenzie

Où manger une salade niçoise à Nice ?

Deux adresses où goûter la vraie salade niçoise : A Buteghinn’a. 11 Rue du Marché. Du lundi au samedi, 9h-18h30, et L'Escalinada, 22 Rue Pairolière, ouvert tous les jours midi et soir, sauf mercredi. 

La daube niçoise

La daube niçoise est une spécialité à base de bœuf cuit avec du vin rouge, des tomates, des carottes, du lard, des oignons, des cèpes. Elle s’accompagne souvent de raviolis niçois ou de gnocchis, deux autres spécialités qu'on retrouve beaucoup à Nice. 
 

Daube provençale - © Istock - Travelling Light

Où manger une daube niçoise à Nice ? 

Dans le Vieux-Nice, le  un restaurant Lu Fran Calin, labellisé « Cuisine nissarde », est une bonne adresse pour goûter une daube à la niçoise. 5 Rue Francis Gallo. Ouvert du mardi au samedi, midi et soir.

La tourte aux blettes

La recette de la tourte aux blettes datant du XVe siècle se consomme sucrée ou salée, généralement froide voire tiède. En version sucrée, elle se compose de blettes, pignons et raisins secs et est saupoudrée de sucre glace. Version salée, elle est garnie de blettes, de riz, de petit salé et de parmesan.
 

Tourte à la blette - © Istock - Rawf8

Où manger une tourte aux blettes à Nice ?

Version sucrée, allez la goûter à la Boulangerie du Palais, et version salée, Chez Pipo ou à la Socca d'Or. 

 

Les beignets

Dans d'autres coins de France, on les appelle des bugnes, mais ici à Nice, on appelle ce beignet une ganse. En forme de losange, ce beignet sucré se prépare traditionnellement pour le carnaval de Nice. Sa recette est simple : de la farine, des œufs, du beurre, du sucre, de la levure et un zeste de citron.

Beignets sucrés - © Istock - Margouillat Photos

Où manger des beignets sucrés à Nice ?

Durant le carnaval de Nice, toutes les bonnes boulangeries de la ville proposent ces petits beignets recouverts de sucre glace. Régalez-vous !  

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi