Expo à voir au Musée d'Art Moderne de Paris

Le Musée d’Art moderne de la ville de Paris est un de mes musées préférés. Sa collection permanente est hallucinante (et gratuite) et ses expositions sont toujours à découvrir !

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    07/10/2019

  • Destination

    Paris

Le Musée d'Art Moderne (dit le MAM) de la Ville de Paris va vous surprendre par ses expositions temporaires et vous ravir par sa collection permanente. Amoureux de l'art ou non, vous allez découvrir !

A voir au MAM de la Ville de Paris :

L'exposition du moment : Hans Hartung, la fabrique du geste

L'exposition You, des oeuvres de la collection Lafayette Anticipations

La collection permanente

Petit tour dans le quartier du MAM de Paris

Alain Jacquet, Le déjeuner sur l’herbe, 1964 - © Musée d’Art Moderne de Paris / Roger-Viollet © ADAGP, Paris, 2019 Photo: Eric Emo/Parisienne de Photographie

L'exposition du moment : Hans Hartung

Du 11 octobre au 1er mars 2020, le MAM propose une rétrospective de Hans Hartung, un des maîtres de l'Art Abstrait. L'exposition présente plus de 300 oeuvres de l'artiste et des documents d'archive pour suivre l'évolution artistique en parallèle de l'Histoire de son temps.

Qui est Hans Hartung ?

  • Son (vrai) nom : Hans Hartung
  • Ses dates : né à Leipzig (Allemagne) en 1904, mort à Antibes (France) en 1989.
  • Ses nationalités : allemand et français.
  • Ses métiers : peintre, photographe et architecte.
  • Son épouse : Anna-Eva Bergman, artiste norvégienne.
  • Son mouvement artistique de prédilection : Art Abstrait.
  • Sa fondation : la fondation Hartung-Bergman à Antibes est classée « Architecture contemporaine remarquable ». Hartung en a été l'architecte.
Hans Hartung, Sans titre, 1935 - © Fondation Hartung-Bergman, Antibes ©ADAGP, Paris, 2019 Photo : Fondation Hartung-Bergman

Il s’agit d’un état émotionnel qui me pousse à tracer, à créer certaines formes, afin d’essayer de transmettre et de provoquer une émotion semblable.

Définition de l'Art Abstrait : mouvement international du XXe siècle, en rupture avec la tradition de l'art comme imitation de la nature. L'art Abstrait ne représente pas des personnes ou des objets comme sur une photo, mais tout en formes et en couleurs.

Le parcours de l'exposition Hans Hartung

Rétrospective de la carrière de l'artiste, le parcours de l'exposition est chronologique :

  • 1904-1939 - Vers l'abstraction

Hans Hartung expérimente depuis le lycée les supports et les techniques. Ses premières aquarelles abstraites sont des « taches ». Il admire Rembrandt et Goya, il connait l’expressionnisme allemand, le cubisme et l’usage du nombre d’or. Sa méthode de travail est fondée sur la série, la répétition rend le geste libre.Il trouve sa voie : compositions équilibrées, aplats colorés, fonds et signes graphiques.

  • 1940-1956 - Peindre à tout prix

Hans Hartung s'engage dans la Légion étrangère fin 1939. Des oeuvres sur papier témoignent de la violence de cette période. De retour à Paris, après avoir perdu sa jambe droite, il réalise de grands formats avec des signes noirs sur fond coloré et des petits formats sur papier à l’encre.

Hans Hartung, T1949-9, 1949 - © Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf © ADAGP, Paris, 2019 Photo © BPK, Berlin, Dist. RMN-Grand Palais / Walter Klein
  • 1957-1970 - Agir sur la toile

Hartung fait des pastels sur papier avec des gestes rapides, ses dernières peintures à l'huile. Il expérimente la pulvérisation avec un aérosol, un spray ou avec un pistolet de carrossier à air comprimé. Les tons sont froids : bleu, vert turquoise très clair, jaune
citron, brun foncé presque noir ou tirant sur le vert. Il travaille le grattage : après plusieurs couches de couleurs différentes, il enlève la matière.

  • 1971-1989 - Le geste libéré

Dans sa nouvelle propriété d'Antibes, il fait des nouvelles associations de couleurs à l'époque de la pop et du psychédélisme. Hartung s'entoure d'une équipe pour travailler. Il réalise de grands formats peints avec de larges rouleaux de lithographie ou autres nouveaux outils : balai trempées dans la peinture et frappées sur la toile, la serpette, la tyrolienne des artisans du bâtiment, le pulvérisateur à vigne...

L'exposition You, des oeuvres de la collection Lafayette Anticipations

Du 11 octobre au 16 février 2020, une cinquantaine d'oeuvres d'artistes contemporains, de la collection Lafayette Anticipations, sont présentées dans l'exposition You du MAM de Paris.

Sorties des Fonds de la Famille Moulin, les sculptures, vidéos, ou performances présentent un aperçu de l’art d'artistes internationaux d'aujourd'hui devant notre monde en mutation.

Rachel Maclean, Feed me, 2015 - © Collection Lafayette Anticipations © Rachel Maclean

La collection permanente

La collection permanente du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris est fantastique et en plus c’est gratuit ! Elle change régulièrement pour faire de votre visite une découverte à chaque fois !

Un musée tout nouveau

Cet automne, après des mois de travaux, la présentation de la collection permanente a été repensée pour montrer un siècle d'histoire de l'art à travers 500 oeuvres majeures. La visite est enrichie, intuitive, une application mobile gratuite est téléchargeable...

Le nouveau parcours, intitulé La vie Moderne, reprend l'histoire : cela commence par les Rythmes des Delaunay des années 1930, puis tous les mouvements artistiques se succèdent : les fauves, le cubisme, le surréalisme, l’abstraction... avec Picasso, Matisse, Braque, Derain, Dufy, Freundlich, Léger, Buffet, Bonnard, Vuillard, Picabia, Ernst, de Chirico… pour la fin du XXe siècle, sont présents le mouvement Fluxus (Ben), le travail de Beuys... et arrive le XXIe siècle !

 

Robert Delaunay, Tour Eiffel, 1926 - © Musée d’Art Moderne de Paris / Roger-Viollet © ADAGP, Paris, 2019 Photo: Eric Emo/Parisienne de Photographie

Ne loupez pas les oeuvres in situ toujours visibles : la salle de La Fée électricité, de Raoul Dufy (600m2) et les deux premières versions de La Danse de Matisse.

Accrochage Regards Peng Wan Ts du 11 octobre au 9 février 2020.

Peng Wan Ts, artiste contemporain né dans le Sichuan en 1939, formé à Taïwan et installé en France depuis 1965, fête ses 80 ans ! A cette occasion, il fait don au musée de son oeuvre Le Banquet et présente une sélection de ses oeuvres souvent empruntes de critiques sociales.

 

  • Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
  • 11, avenue du Président Wilson
  • 75016
  • Paris
  • France
  • 01 53 67 40 00
  • Horaire d'ouverture : Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (jusqu’à 22h le jeudi)
  • Infos prix : Entrée gratuite pour les collections permanentes
  • Comment s'y rendre ? Métro : ligne 9 - Arrêt Alma-Marceau ou Iéna Bus : lignes 32 (Iéna), 42 (Alma-Marceau), 72 (Musée d'Art moderne), 80 (Alma-Marceau), 82 (Iéna) et 92 (Alma-Marceau)

Petit tour dans le quartier du MAM de Paris

Pour une petite faim

La cafèt du MAM : Le coin restauration du musée est vraiment très agréable, surtout dès que le soleil réchauffe la terrasse. Pas de voiture, vue sur la Seine et la Tour Eiffel… un vrai plaisir et l’assiette de salade ou de quiche est vraiment très bonne.

La cafèt du Palais de Tokyo : très bobo bio, style arty, vous y trouvez des salades, des quiches pour accompagner votre café ou votre thé. Plus chic, le resto est très sympa pour le déjeuner ou le dîner. Vous pourrez même voir les expo du Palais de Tokyo après puisque c'est ouvert jusqu'à minuit (sauf le mardi)

Terasse du restaurant Les Grands Verres, Palais de Tokyo, Paris - © Guy Bouchet / Photononstop

Pour toujours plus de visites

Non loin du Trocadéro ou du Quai Branly, juste à côté du Palais de Tokyo et en face du Palais Galliera ou du musée Guimet, vous êtes au cœur de la culture...

>> Notre Top 10 des musées à visiter absolument à Paris

Cet article vous a plu ? Partagez-le !