Joyeuses Pâques en train

Pâques, c’est l’occasion de programmer un week-end prolongé au gré de vos envies. Amsterdam, Nîmes, Strasbourg, faites votre choix ! 

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    26/12/2019

Cette année, c’est décidé, vous allez bouger à Pâques ! Mais les destinations qu’il est possible de faire sont trop variées et vous avez du mal à trancher ? Ça tombe bien, entre visites insolites, croisières, escape games, gourmandises… on vous a sélectionné les trois destinations idéales pour la saison !

>> Réservez dès maintenant vos billets pour le printemps. Les ventes ouvrent 4 mois à l'avance, à vous les petits prix ! 

Où partir à Pâques ?

© SubstanceP

Amsterdam, pour un week-end flower power !

Aux Pays-Bas, la saison des tulipes s’étend de la mi-mars à la mi-mai, mais c’est à la mi-avril, pile pendant le week-end de Pâques, que les paysages sont les plus spectaculaires. Le prétexte tout trouvé pour découvrir Amsterdam et ses environs.

Vous arrivez à la meilleure période de l’année pour visiter Keukenhof, le plus grand parc floral au monde. Situé à 30 minutes de la ville en direction de La Haye, il rassemble 7 millions de tulipes dans un gigantesque jardin bucolique de 30 hectares.

>> Trouvez vos billets de train pour Amsterdam

Champs de tulipes de Keukenhof - © iStock - Natalia Sova

De retour à Amsterdam, continuez ce séjour fleuri au marché aux fleurs flottant, sur les rives du Singel. Très coloré, c’est l’endroit rêvé pour un joli cliché. Longez les canaux à bord d’un bateau-mouche, avec un dîner croisière aux chandelles ou une sortie fromage et vin.

Et pour vous la jouer « vrai néerlandais », enfourchez un vélo pour arpenter la ville. Direction le quartier créatif de De Pijp pour les restaurants, boutiques et concept stores très tendance. Un petit creux ? La tarte aux pommes garnie de chantilly maison du Café Winkel 43 est un must. Et si vous préférez manger local, rendez-vous au marché Albert Cuypmarkt, le plus grand de la ville, pour un pique-nique dans le jardin public de Sarphatipark.

>> Nos meilleurs plans à Amsterdam

Nîmes, pour flâner au soleil

Avec son ensoleillement record, son centre piéton et ses nombreuses activités, Nîmes est le cocktail parfait pour un week-end printanier !

Un peu d’Histoire avec la visite des arènes, l’un des monuments les mieux conservés de la Gaule romaine. Découvrez cet amphithéâtre romain à travers une visite, un concert… et même un escape game ! Avec le pass Nîmes Romaine, vous pouvez également visiter la Maison Carrée (unique temple du monde antique entièrement conservé) et la tour Magne, sur les hauteurs de la cité. Ne manquez pas non plus le Musée de la Romanité avec son bar niché sur le toit-terrasse offrant une vue époustouflante à 360°.

>> Réservez vos billets de train pour Nîmes

© iStock - RossHelen

Un petit creux ? Rendez-vous dans les Halles couvertes, au comptoir de La Pie qui couette, pour savourer une brandade de morue, la grande spécialité locale. Vous pouvez aussi préparer votre pique-nique et le savourer au calme dans les jardins de la Fontaine, construits à la demande de Louis XV. Le soir, ambiance plus chic au bistrot de Pierre Gagnaire dans le mythique Hôtel Imperator, fraîchement rénové !

Et si vous avez soif d’aventure, en moins d’une heure, vous pouvez admirer le pont du Gard, Uzès ou le parc naturel régional de la Camargue !

>> Notre top 10 des incontournables de Nîmes

Strasbourg, pour se la couler douce

Cap à l’Est pour apprécier les multiples facettes de la capitale de l’Alsace.

Le saviez-vous ? En plus d’être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Strasbourg est la première ville cyclable de France ! Alors, enfourchez un vélo pour arpenter cette cité médiévale rhénane, dont la Grande Île est entièrement entourée d’eau.

Toujours les pieds dans l’eau, découvrez le quartier pittoresque de la Petite France depuis la terrasse panoramique du barrage Vauban. L’accès est gratuit.

>> Partez à Strasbourg en train

© iStock-Massonstock

Et pour manger l’incontournable choucroute, rendez-vous Au Pont Corbeau, une ancienne winstub – taverne typique de la région – restée dans son jus. Pour un déjeuner sur l’herbe 100 % local, allez au parc de l’Orangerie après avoir rempli votre panier rue des Orfèvres de munster, de saucisses, de riesling et de myrtilles !

Amateurs de bières, ne manquez pas la brasserie Saint-Pierre, à 30 minutes de Strasbourg, où vous pourrez brasser votre propre bière« Gsundheit » (santé en alsacien) !

>> Un week-end à Strasbourg à moins de 200 euros

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi