La biennale d'art contemporain de Lyon

C’est l’une des biennales d’art contemporain les plus reconnues au monde, elle accueille chaque année 250 000 visiteurs et 6 000 professionnels ! Organisée à Lyon et dans toute la métropole, on se met en mode "Arty" pendant les 6 prochains mois.

  • Samantha Bort

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    12/08/2019

  • Destination

    Lyon

Du 18 septembre au 5 janvier 2020, la 15ème biennale d’Art Contemporain de Lyon quitte le site habituel de la Sucrière, et multiplie sa superficie par 4, pour investir les 29 000 m² des Usines Fagor, à Gerland. 6 mois d'expositions, de conférences, de manifestations artistiques en tout genre autour d'une thématique « Là où les eaux se mêlent ». Et la promesse d'une création mixte et locale.

Repressed Memories Return as Symptoms of an Inner Disorder, They Also Return as Myths, 2017 - © Adagp, Paris, 2019
Aguirre Schwarz - © Photo : Aguirre Schwarz

Le parcours de l'exposition

La Biennale 2019 est pilotée par le président de Palais de Tokyo de Paris, Jean de Loisy et ses commissaires exclusifs. Ils ont imaginé cette exposition comme un paysage, il a ses propres climats, il habite ses propres lieux divers…

Elle se déploie sur tout le territoire, à commencer par les anciennes Usines Fagor, nouveau lieu d’accueil, mais aussi le MAC de Lyon (Musée d'art contemporain), des lieux artistiques sur toute la métropole, et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Affiche de la Biennale d'art Contemporain de Lyon 2019, Stephen Powers - © Conception Stephen Powers, édition 2019. Usines Fagor.

C'est un vrai rendez-vous international, à travers Là où les eaux se mêlent. Une réflexion sur le paysage, lieu de transformation végétal, urbain, ainsi qu'un clin d'oeil à la géographie de Lyon, à partir d'un poème de Raymond Carver.

Comme chaque année, l’évènement rassemblera aussi des conférences politiques, poétiques et écologiques. Cette année, on débat et on se confronte aux difficultés du monde liées aux territoires. 

  • Les Usines FAGOR BRANDT
  • 65 rue Challemel Lacour
  • 69007
  • Lyon
  • France
  • Comment s'y rendre ? Lyon TCL | Metro B, Tram T1 arrêt Debourg (à 500 m à pied de l’entrée) Bus C22, depuis Perrache et Grange Blanche, arrêt Challemel Lacour Vélo’v | stations 7021 Challemel Lacour Gerland (actuellement fermée) – 7005 Debourg Stationnement payant | En voirie Autocars | Dépose-minute à l’entrée du site, stationnement à proximité (en cours de marquage)

24 lieux monumentaux

Cette année, sur le plan artistique, l’évènement promet d'être avant-coureur et exceptionnel.

Les artistes ont investit plus de 24 lieux incroyables à Lyon et alentours, chacun dédié à une forme d'art particulière, les principaux sont :

- Le MAC (Musée d'Art Contemporain) de Lyon en 7 parcours : de l'urbanisme, du street-art industriel, de la peinture et des techniques expérimentales qui habitent des pièces entières...
- Aux Usines FAGOR : de nombreux artistes ont habité l'espace à leur manière, les oeuvres sont créées à 90% pour le site et fabriquées en région à partir de matériels locaux.
- 2 oeuvres seront en accès libre dans l'Espace public, côté Presqu'Ile de Lyon (Lyon 7ème et 8ème) : Shana Moulton explore l'univers étrange de la mode et Trévor Yeung explore les micro-systèmes végétaux.

Trevor Yeung, Mr. Butterflies, 2012, White de With Center for Contemporary Art. Courtesy de l'artiste et Galerie Allen, Paris - © Photo : Cassander Eeftinck Schattenkerkc

- Mais aussi le Musée des Beaux-Arts de Lyon
- L'Institut d'Art Contemporain de Lyon.

  • Le Musée d'art contemporain de Lyon (MAC)
  • Cité Internationale, 81 Quai Charles de Gaulles
  • 69006
  • Lyon
  • France
  • Horaire d'ouverture : Ouvert du mardi au vendredi, de 11h à 18h et le week-end, de 11h à 19h. Nocturnes jusque 22h, les vendredis 29 sept, 13 oct, 17 nov, 15 déc

55 artistes contemporains

L’exposition réunit 55 artistes de nationalités et de générations différentes,

- A commencer par le jeune street-artiste américain Stephen Powers qui a réalisé l'affiche de l'évènement et qui réveillera aussi les façades de l’ancienne usine de la rue Challemel-Lacour.

Le visuel de l'affiche est fabriquée en carton, et mélange les déplacement des biens matériels, à l’activité industrielle des Usines Fagor.

Stephen Powers, Forever Togother / I am Here because Its Home, Baltimore, 2014. - © Courtesy de l'artiste, Stephen Powers

Parmi les nombreux artistes de l'exposition internationale des Usines, certaines oeuvres nous ont tapé dans l'oeil :

- Bianca Bondi qui a travaillé sur cette salle d'attente/cuisine rose et remplie de sel. Elle a conçue cette pièce dans un univers chimique et magique, une sorte d'univers domestique cristallisé sous un manteau de sel.

- La façade du Mac sera recouverte par la peinture de Nina Chanel Abney, une Afro-Américaine de Chicago, qui travaille la couleur d'une manière détaillée et pertinente. Cette affiche intitulée "le choix d'Hobson" exprime la dualité entre l'évolution humaine et sa destruction. On peut y voir la nécessité d'évoluer pour une communauté, au prisme de conflits.

Nina Chanel Abney, Hobson's Choice, 2018. - © Jack Shainman gallery, New York.

- L'artiste Megan Rooney fait appel à des matériaux du quotidien déstructurés, avec lesquels elle a créé un univers en oreillers et bougies, qui incarne un personnage aux bras ballants. L'insouciance de l'enfance se mêle à un sentiment d'effroi.

- Les sculptures de Rebecca Ackroyd, à l'échelle XXL, dans un univers sombre, à dominante rouge sont surprenantes. Les corps nus et mutants, nous plongent dans un fantasme post-apocalyptique inspiré à la fois par les backrooms et des ruelles sombres.

 

 

Rebecca Ackroyd, The Mulch, Berlin, 2018. Courtesy Peres Projects, Berlin. - © Photo : Matthias Kolb

On découvre dans chaque travail artistique cette même mixité d'émotions, comme pour exprimer le décalage de la vie humaine, à l'évolution territoriale...

Des expositions complémentaires dans la métropole

Des expositions complètent celles des Usines Fagor, dans l’agglomération :

Veduta sur la métropole

Veduta est un laboratoire de création ouvert aux artistes en résidence et aux amateurs.

La Biennale met en connexion 12 territoires et favorise ainsi le contact direct des artistes avec les habitants, intégrant l’art dans la ville et dans la vie quotidienne de chacun, ayant pour thème : L’art, la ville, les habitants.

C'est un parcours dans la ville (Lyon 7e et Lyon 8e) et dans 9 communes de la métropole : Bron, Chassieu, Francheville, Givors, Meyzieu (avec la photographie sombre de Karim Kal par exemple), Rillieux-la-Pape, Saint-Genis-Laval, Saint-Priest, organisent leurs événements.

Petrit Halilaj, Shkrepetima, 2018. Courtesy de l'artiste ; ChertLudde, Berlin; kamel mennour, Paris. - © Londre, Fondazione Merz, Torino.

Lieu de rencontre, médiathèque, place de la mairie, jardin… tout se prête à un lieu d'exposition, on y exprime des actions, des manifestations, des situations esthétiques. On interroge à travers la thématique, des paysages variés et des territoires habités.

Sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

D'autres projets sont portés par des collectifs, déclinés en région :

Résonance sur la région

Le projet Résonance rassemble des collectifs d’artistes, des jeunes galeries, des néo-institutions. En tout 150 lieux sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu’à Vienne, Thiers et Annemasse : écoles, librairies, atelier, galeries, festivals, théâtres, boutiques sont investis...

Ashley Hans Scheirl et Jakob Lena Knebi, Genital Economy Posing, 2018. - © Photo Markus Krottendorfer

Jeune Création Internationale

C'est la première édition où l'on pourra découvrir la Jeune création internationale, 5 jeunes artistes internationaux proposés par les commissaires de l'exposition s'ajoutent aux 5 artistes choisis par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Des artistes du monde comme : Giulia Cenci (Italie), Charlotte Denamur (France), Cedric Esturillo (France), Sebastian Jefford (Pays de Galles)... Vous les trouverez à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne.

  • L'Institut d'Art Contemporain
  • 11 rue du Docteur Dolard
  • 69100
  • Villeurbanne
  • France
  • Horaire d'ouverture : Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 18h et le week-end de 13h à 19h. Fermé lundi & mardi.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !