La cathédrale de Strasbourg sauvée par… un bonnet !

La cathédrale de Strasbourg, chef d'oeuvre de l'art gothique, est une visite incontournable de votre passage à Strasbourg ! Voici une petite histoire, anecdote historique coquasse à raconter avec ferveur à votre retour... 

  • Auteur

    Rédaction

  • Mis à jour le

    03/01/2019

  • Destination

    Strasbourg

© Istock - Roman Gorielov

Saviez-vous que la Cathédrale de Strasbourg a été source de débat au coeur de la révolution Française ? A l'époque, c'était l'une des cathédrale les plus hautes de la chrétienneté : on la voyait même depuis l'Allemagne ! Voici l'histoire de l'époque durant laquelle elle fut coiffée d'un bonnet phrygien... 

>> Partez en train découvrir la Cathédrale de Strasbourg 

Une cathédrale au coeur de la Révolution française

Cathédrale de Strasbourg - © iStock - Givaga

En 1793, la Révolution française bat son plein en France ! A Strasbourg, depuis l’interdiction récente du culte chrétien, l’immense cathédrale a été transformée en temple de la Raison. Mais certains voudraient aller plus loin. Un révolutionnaire acharné arrive un jour devant le conseil municipal avec une proposition un peu saugrenue

Il veut démolir la flèche, c’est-à-dire la tour qui couronne la cathédrale ! A l’époque, avec ses 142 mètres, elle est la plus haute construction humaine en Europe. On la voit dans toute la campagne environnante, et même de l’autre côté du Rhin en Allemagne.

C’est justement cette hauteur qui pose problème aux révolutionnaires. En dépassant toutes les autres, la flèche de Strasbourg heurte « le sentiment d’égalité ». Elle doit être mise à terre !

La cathédrale et son bonnet phrygien

© Photononstop - Jacques Loic

Heureusement, Jean-Michel Sultzer, un simple maître serrurier propose une solution : il suffit de coiffer la flèche d’un immense bonnet phrygien en tôle. Ce couvre-chef des révolutionnaires, porté dans l’Antiquité par les esclaves libérés de leurs chaînes, est un symbole de liberté.

Un argument de Sultzer fait définitivement pencher la balance : placé à cette hauteur, le bonnet phrygien ferait la promotion de la Révolution française jusqu’en Allemagne ! L’idée est adoptée avec enthousiasme.

La cathédrale a ainsi porté cet étrange couvre-chef rouge pendant neuf ans. Un exemple unique en France ! Mais en 1802, l’immense bonnet quitte son emplacement pour être conservé précieusement dans la bibliothèque de la ville.

Des traces de l'histoire au coeur de Strasbourg

© Istock - jeangill

Hélas, un bombardement allemand le détruit durant la guerre de 1870.

Pourtant, on peut encore trouver des traces de cet événement. Au n°24 de la place de la cathédrale, à quelques pas du monument, se trouve le buste du fameux Jean-Michel Sultzer qui regarde la flèche qu’il a sauvée. Il surmonte une enseigne, réalisée pour le magasin d’antiquités de Bastian, et qui donne une idée de l’allure de la cathédrale coiffée de son bonnet !

Au passage, il ne faut pas manquer de jeter un coup d’œil à la célèbre horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg qui s’anime tous les jours à 12h30.

>> Découvrez notre visite insolite de la cathédrale de Strasbourg 

>>Profitez d'un weekend pour visiter Strasbourg

Cet article vous a plu ? Partagez-le !