Les Grands Maîtres du Japon à l’Hôtel de Caumont, Aix en Provence

L'Hôtel Caumont-Centre d’Art a ouvert ses portes en 2015 au cœur du quartier Mazarin d'Aix-en-Provence. L'exposition du moment présente les grands maîtres du Japon : les coutumes et la culture japonaise de l’époque Edo (1600-1867).

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    17/10/2019

  • Destination

    Aix-en-Provence

Du 8 novembre 2019 au 22 mars 2020, le Centre d'Art installé au cœur du quartier Mazarin d'Aix-en-Provence, dans l’ancien Hôtel de Caumont du XVIIIème siècle, propose une exposition originale tournée vers l'Orient : Les Grands Maîtres du Japon de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises dans le monde.

Une excellente occasion de prendre le train pour un week-end à Aix-en-Provence !

Votre programme pour l'exposition "Les Grands Maîtres du Japon" à l'Hôtel Caumont

Utagawa Hiroshige Utagawa Hiroshige Osawa Sanai, Série Célèbres lieux en fleur avec les soeurs, 1840 - © Christian Moutarde

L'exposition du moment : Les Grands Maîtres du Japon

Les Grands Maîtres du Japon

Attention, vous allez faire un sacré bond dans le passé, plus exactement à l’époque Edo (1600-1867), dans une culture orientale, à la découverte des coutumes japonaises.

150 estampes ukiyo-e rares et raffinées, des cartes mêlant représentations et poèmes, des objets remarquables comme des kimonos, des chapeaux insolites, des armures, des écritoires, des ustensiles et des objets de la vie quotidienne mais aussi des manuscrits anciens... sont présentés publiquement en France pour la première fois.

Les grands maîtres sont Harunobu, Utamaro, Sharaku... Hokusai, connu pour ses vues du Mont Fuji (1832–1833) et Hiroshige, célèbre pour ses 69 stations de la route Kisokaidō.

Ils représentent des motifs naturels et des scènes de vie quotidienne ; des acteurs de théâtre et de belles dames ; des natures mortes du Nouvel An ; des scènes de genre, des moments érotiques, des héros et des légendes traditionnelles.

Utagawa Hiroshige, La Fôret près du sanctuaire Masaki au bord de la Sumidagawa (35e vue) de la série Cent vues célèbres d'Edo 1857 - © Christian Moutarde

Petit lexique pour mieux apprécier l'exposition

L'ère Edo : entre 1600 et 1867, la dynastie Tokugawa est au pouvoir et sa capitale est Edo, nom ancien de Tokyo. Cette période a connu une forte effervescence artistique et culturelle en parallèle d'un isolement complet face à l'étranger.

Les ukiyo-e : « images du monde flottant » en japonais, représentent les plaisirs populaires de l’ère Edo.

Les surimono : cartes de vœux imprimées à titre privé.

Les kachō-ga : estampe d'« images d’oiseaux et de fleurs », avec végétaux et créatures très colorés, peintes en mode naturaliste.

Le parcours thématique de l’exposition

Paysage et nature dans l'estampe Ukiyo-e

Utagawa Toyoharu (vers 1735-1814) travaille la perspective européenne. Les paysages d’Hokusai (1760-1849) et d’Hiroshige (1797-1858) sont des lieux existants, rien n'est imaginaire, et l’homme est au centre de cette nature parfois dangereuse.

La vie quotidienne à Edo

Edo en 1590 était un petit village de pêcheurs sur l’Océan Pacifique, quand elle devient la capitale. On voit son quartier résidentiel et le château du shogun dans la Ville Haute; les artisans, artistes, marchands, geishas, saltimbanques dans la Ville Basse. Les artistes représentent les joies et les peines des habitants.

La fête du Nouvel An

La fête du Nouvel An est la plus populaire au Japon. L'occasion pour les poètes et les dessinateurs de faire des surimono, des cartes de voeux pour l'aristocratie. Les shichifukujin, les « Sept dieux du bonheur », sont représentés souvent, ainsi que toutes les traditions de cette fête.

Légende et récits

Les êtres fantastiques ou personnages héroïques de la littérature. Les mythes et légendes de l’ancien Japon sont foisonnantes et inspirantes. Vous entrez aussi dans le monde des samouraïs.

La Soirée de fête au sanctuaire Tenman Tenjin à Osaka Série Images perspectives 1770-1775 - © Christian Moutarde

Bijin. Beautés et courtisanes

Le Shogun autorise en 1617, la création d’un quartier réservé aux courtisanes,
appelé Yoshiwara. Les artistes y réalisent des portraits de belles femmes du « quartier des maisons vertes » assemblés dans des albums ou des livres illustrés.

Personnages et acteurs du Théâtre Kabuki

Lieu de prédilection des bourgeois, le théâtre présentait des oeuvres de plusieurs heures mêlant action, satire, drame, érotisme, lyrisme... avec des costumes magnifiques et des effets spéciaux. Les estampes montrent les spectacles, les portraits des acteurs, le public.

L’écrin des chefs-d'oeuvre

3 oeuvres emblématiques de l’estampe seront successivement présentées dans la dernière salle de l'exposition.

  • L’Envers de la grande vague de Kanagawa d’Hokusai,
  • Pluie fine au sommet du mont Fuji d’Hokusai,
  • Averse soudaine sur le pont Shin-Ohashi et Atake d’Hiroshige.

Pour chacune, une création originale est projetée pour une immersion originale.

L'Hôtel de Caumont

L'hôtel de Caumont est construit au XVIIIème siècle à la demande du président de la Cour des comptes, François de Rolland, sur le plan de l'architecte Robert de Cotte.

La deuxième famille propriétaire est celle de François de Bruny. Une de ses petites-filles, Pauline de Bruny, épouse le marquis de Caumont en 1795, d'où le nom à l'hôtel particulier. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'Hôtel de Caumont est connu comme un refuge pour la résistance.

Façade de l’Hôtel de Caumont - © Culturespaces - S. Lloyd

En 1964, la ville acquiert l'hôtel particulier est y installe un conservatoire de musique. Contrairement aux autres hôtels particuliers d'Aix-en-Provence, l'Hôtel de Caumont possède une cour d’honneur (ou cour des carrosses) derrière son portail et un jardin derrière le corps de logis.

Au rez-de-chaussée, le Café de Caumont possède une terrasse avec vue sur le jardin. Vous y trouvez aussi l’accueil et la boutique. Deux salles d'expositions, la salle de musique et la chambre de Pauline de Caumont sont au premier étage. Le deuxième étage est occupé par les expositions.

Centre d'art d'Aix-en-Provence

Le Centre d'Art de Caumont est un lieu de culture avec une programmation variée : concerts, performances artistiques, spectacles de danse et forums...

Après avoir visiter l'exposition du moment, vous pouvez y voir le film « Cézanne au pays d’Aix » dans l'auditorium.

Une bonne introduction pour partir sur les pas de Cézanne à Aix-en-Provence

Aix-en-Provence de nuit - © 214GCE - Clerici - TipsImages
  • Hôtel de Caumont-Centre d’Art
  • 3, rue Joseph Cabassol
  • 13100
  • Aix-en-Provence
  • FRANCE
  • Horaire d'ouverture : Ouvert tous les jours y compris les jours fériés. De mai à septembre : 10h-19h D'octobre à avril : 10h-18h

Cet article vous a plu ? Partagez-le !