Le Musée d'arts de Nantes

Après six années de fermeture, le Musée d’arts de Nantes affiche a rouvert ses portes dans son écrin d’origine en juin 2017. Il accueille une collection de 13 000 œuvres qui s’étend du XIIème siècle à nos jours, mais aussi de nouveaux espaces et services modernes.

  • Grégory Vieau

    Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    06/07/2017

  • Destination

    Nantes

La petite histoire

Construit en 1893 à proximité du Château des ducs de Bretagne et du jardin des Plantes, le Palais du Musée des beaux-arts de Nantes se voue d’abord à la peinture avant de s’ouvrir dans les années 80 à toutes les formes de créations (installation, vidéo, photographie…). Très vite, ses murs deviennent trop étroits pour rendre grâce à une impressionnante collection qui ne cesse de croître et pour répondre aux normes actuelles de conservation.

Un musée d’envergure internationale

Le Musée s’engage en 2011 dans un chantier de rénovation et d’expansion monumental. Résultat ? Trois ans de travaux, un palais entièrement mis à neuf et une extension de 30% de la surface d’exposition avec, au passage, un (léger) changement de nom. Place désormais au Musée d’arts de Nantes. Un musée qui n’hésite plus à afficher sa volonté de faire des allers-retours entre passé et présent et à jouer des correspondances entre les différentes formes de création. Un bâtiment à la hauteur des ambitions culturelles de Nantes.

Des grands noms français et internationaux

La collection pléthorique de 13 000 œuvres du musée se compose à moitié d’œuvres antérieures à 1900. On y retrouve des chefs d’œuvres de la peinture - du classique au moderne, de Georges de La Tour à Vassily Kandinsky en passant par Eugène Delacroix ou Claude Monet. Pendant la fermeture, 150 œuvres ont d’ailleurs fait l’objet d’un travail de restauration comme Les Cribleuses de blé de Gustave Courbet qui a retrouvé l’éclat superbe de ses couleurs. Le parcours général a en plus été enrichi d’informations.

2 000 m² dédiés à l’art contemporain

C’est probablement la plus importante nouveauté de cette réouverture : Le Cube. Une extension lumineuse de 2000 m² entièrement dédiée à l’art contemporain et reliée au Palais par une galerie en hauteur. Là encore, la collection est impressionnante. L’une des mieux dôtées en dépôts du Fonds national d’art contemporain. On y croise des œuvres de Gerhard Richter, Martial Raysse, Duane Hanson… Il faut dire que depuis sa fermeture, le musée a aussi fait 185 acquisitions de toutes les époques.

Un équipement de pointe

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le Musée d’arts s’est vu prêter, en lien avec sa réouverture, des œuvres majeures par de très importantes institutions culturelles nationales comme les Musées du Louvre et d’Orsay, le Centre Pompidou ou encore le Centre National d’Arts Plastiques. Des outils numériques de pointe viennent enfin améliorer l’appréhension de la collection permanente et rendre sa visite plus ludique. Des propositions culturelles variées alimentent le reste de la programmation annuelle avec des conférences, de la musique ou de la danse.

Informations pratiques

Accès au 10 Rue Georges Clemenceau. Arrêt de Tram ligne 1 Duchesse Anne-Château.

Le musée est accessible à tous les publics. Il est ouvert tous les jours de 11h à 19h (sauf le mardi) avec une nocturne le jeudi jusqu’à 21h. Gratuit pour les moins de 18 ans, personnes handicapées, demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux. Réservations au 02 51 17 45 70.
 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi