Le Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Sur les rives de la Seine, le quai Branly – Jacques Chirac est le musée des arts extra occidentaux voulu par le Président Jacques Chirac. Ces collections présentent les arts du monde entier. N'hésitez pas à le visiter en famille, les enfants adorent aussi.

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    06/11/2019

  • Destination

    Paris

Rive gauche, non loin de la Tour Eiffel, le musée du quai Branly - Jacques Chirac présente des créations d’Afrique, d’Océanie, d’Asie et des Amériques, dans un bâtiment signé Jean Nouvel. Ce musée des arts extra occidentaux met en relief la diversité des civilisations et le patrimoine des peuples, au travers d'expositions permanentes et temporaires, de spectacles et de concerts, de  colloques et de conférences... Une vraie invitation au voyage à travers la planète et le temps.

>> Prenez le train pour venir à Paris visiter le Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Visite du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Les collections permanentes du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Les expositions du moment du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Le jardin et les restaurants

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue sur le bâtiment Musée. Novembre 2018. - © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thomas Garnier

Les collections permanentes du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Le plateau des collections présente environ 3500 œuvres réparties par zones géographiques : Océanie, Asie, Afrique et Amériques. La muséographie est particulièrement soignée pour souligner les qualités esthétiques des œuvres.

L'Océanie

Partez pour la Mélanésie, la Polynésie, l’Australie et l’Insulinde ! Vous découvrez des cultures et des sociétés au fil des thématiques comme la maison des hommes, la recherche de prestige, les échanges, l’initiation, les rituels funéraires, la relation aux ancêtres et aux divinités, et les métamorphoses du corps.

Coup de coeur pour la chambre des écorces d’Australie qui présente des peintures sur des écorces d’arbre et une belle collection d'étoffes d'écorce du Pacifique. Un panorama de l'art des aborigènes d'Australie depuis soixante-dix ans.

Collection Océanie du Musée du Quai Branly - Paris - © Musee du Quai Branly - Photo Lois Lammerhuber

Arrêtez-vous devant les sculptures en bois polynésiennes représentant l’esprit des morts et des ancêtres. Les Moaï Kavakava sont des statues représentant des humains ou des animaux aux cotes saillantes et aux traits émaciés qui étaient précieusement enveloppés dans de l’écorce de liane.
Les poteaux funéraires de Papouasie en bois représentent des échelles d’hommes d’au moins 3m de haut.

De Nouvelle Calédonie, vous verrez des masques avec de gros nez, des cheveux, des barbes en écorce de liane, plus vrais que nature. On ne peut rester insensibles aux impressionnantes effigies funéraire à taille humaine. Les immenses tambours à fente, taillée dans des troncs d’arbre vous font changer d’atmosphère.

L'Asie

Les collections Asie du musée du quai Branly – Jacques Chirac illustrent une grande diversité d’arts populaires, de l’Asie centrale jusqu’au Japon. Robes aïnous du Japon, saris indiens, broderies et bijoux miao du Sud de la Chine... près de 800 œuvres. Vous découvrez les religions : le bouddhisme d’Asie du Sud-Est, le chamanisme de Sibérie... et des procédés artistiques comme l’ikat ou la laque. 

 

Collection Asie du Musée du Quai Branly - Paris - © Christophe Lehenaff - Photononstop

A ne pas louper :

Le Palanquin de dromadaire de Syrie, fait de lainage et de tissus décoré de coquillage, servait de selle et d'abris pour les femmes de chef de tribu au cours des déplacements. Passez aussi devant les beaux sabres et couteaux du Vietnam, et les pipes si curieuses. Les marionnettes du théâtre d’ombres d’Inde vous plonge dans un autre monde.

Il y a aussi un vrai trésor au Quai Branly, il vient des Philippines : on y voit entre autre une couronne et d’énormes chaînes-colliers en or. Ces bijoux étaient le tribu des vainqueurs des chasses aux têtes !!

L'Afrique

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac abrite l’un des plus importants fonds d’art africain au monde. Le parcours nous fait voyager de région en région, entre cultures et histoire. Les arts du Mali, notamment du pays dogon, les masques et la statuaire d’Afrique de l’ouest, des œuvres du Bénin et du Nigeria, les objets magiques du Congo, des reliquaire Kota et Fang d’Afrique centrale et australe, des poteaux funéraires de l’orient africain et les arts chrétiens d’Ethiopie. De nombreux films, textes et documents sur ces œuvres et leurs civilisations complètent l'exposition.

Coups de coeur :

  • Les masques avec raphia du Congo, représentant les ancêtres civilisateurs, servent à l’initiation à l’âge adulte des jeunes hommes. Dans la salles des masques Dognon (Mali), vous pourrez voir un document audiovisuel d’époque (en noir et blanc) qui permet de voir leur utilisation.
  • Les récades du Benin sont particulièrement beaux. Ce sont des bâtons coudés dont l'extrémité est constituée par l'image d'un animal en bas-relief. Le récade porte l’insigne d’un roi.

L'Amérique

Du Nord au Sud, du détroit du Béring à la Patagonie, les collections amérindiennes sont présentées par grandes aires culturelles.

Au pied du mât de l’Ours, masques et récipients de la Colombie-Britannique voisinent avec une œuvre murale conçue par l’artiste Bill Reid, figure majeure et porte-parole du renouveau artistique de la région.

Vous trouvez des objets de la vie quotidienne provenant des tombes à puits du Mexique, des masques de Teotihuacán, des figurines aztèques qui sont des effigies divines et des pots et assiettes funéraires du Panama.

Mais ce qui plait le plus dans cette partie sont les parures de plume des indiens d’Amazonie et du Brésil, les costumes de carnaval des Andes. Les petits et les grands nostalgiques des westerns restent bouche bée devant la coiffe à traine des indiens d’Amérique du nord !

De l’Arctique, il faut voir les masques en bois très expressifs avec les traits tordus. Rigolo !
Les objets à paillettes d’influence vaudou de la République Dominicaine et d’Haïti rendent compte de cet esprit de jeux avec la mort.

Les expositions du moment du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

20 ans - Les acquisitions du musée du quai Branly - Jacques Chirac

Jusqu'au 26 janvier 2020, le Musée du Quai Branly fête les 20 ans de son impressionnante collection avec une exposition qui retrace son histoire entre beaux-arts, ethnographie et art moderne.

Une dizaine de conservateurs et de muséologue ont sélectionné 500 œuvres pour refaire l'histoire de 20 ans d’acquisitions (le musée n'a ouvert ses portes qu'en 2006). Vous entrez dans les coulisses du musée. Avec en plus les anecdotes sur les œuvres, expériences des professionnels sur des bornes multimédia... l’exposition se veut didactique et esthétiques. 

Vue de l'exposition "20 ANS. Les acquisitions du musée du quai Branly - Jacques Chirac" - © Musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine

Depuis les cabinets de curiosités et collections royales de la Renaissance, vous découvrez comment une telle collection se construit.

Le Musée du Quai Branly a acquis plus de 78 000 pièces historiques et contemporaines : objets, sculptures, œuvres graphiques, photographies... s'ajoutant aux collections du musée de l’Homme et du musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie (MNAAO).

Exposition Somuk

Du mardi 19 novembre 2019 au dimanche 8 mars 2020, dans l'Atelier Martine Aublet, l'exposition Somuk présente un artiste du début du XXe siècle, né et ayant travaillé dans un village du nord des îles Salomon, dans le Pacifique.

Dessin de Somuk - © Somuk

L’exposition commence par situer la société dans laquelle a grandi Somuk et montrer ses dessins commandés par des missionnaires et anthropologues. La rétrospective de son oeuvre se termine par son héritage actuel avec une série de dessins contemporains et la guerre civile de Bougainville (1988-1998), le conflit le plus meurtrier en Océanie depuis la seconde guerre mondiale.

Exposition Frapper le fer. L’art des forgerons africains

Du mardi 19 novembre 2019 au dimanche 29 mars 2020, sur la mezzanine est, l'exposition "Frapper le fer, l’art des forgerons africains"  regroupe 230 œuvres, réalisées entre le 17e siècle et l’époque contemporaine, pour nous éclairer sur la technique de l’une des traditions de fer forgé les plus sophistiquées au monde, depuis plus de 2500 ans.

Figure rituelle de la société masculine du Kono - © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

L'artiste et forgeron américain Tom Joyce et les membres du comité scientifique ont fait de cette exposition un panel du savoir-faire de ces forgerons africains, maîtres du feu et virtuoses de la transformation : métal fondu, forgé, martelé, façonné et possédant parfois un pouvoir social et spirituel.

Exposition Helena Rubinstein

Du mardi 19 novembre 2019 au dimanche 28 juin 2020, installée dans la Galerie Marc Ladreit de Lacharrière, la collection Helena Rubinstein nous plonge dans l’art africain. 

Helena Rubinstein (1870-1965) est une pionnière des cosmétiques, self-made-woman, mécène et collectionneuse du début du XXe siècle.

« La collection de Madame » rassemblait près de 400 pièces d’art extra-européen qui ont malheureusement été dispersées, mais l'exposition permet de regrouper une soixantaine de d'oeuvres d’art africaines.

Madame voyageant en bateau avec ses objets - © Paris, archives Helena Rubinstein - L’Oréal

Le jardin et les restaurants

Le jardin du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Gilles Clément a imaginé ce jardin buissonnant de 18 000 m² : 169 arbres et une trentaine d’espèces végétales. Les sentiers passent entre les bosquets permettant au visiteur de se perdre dans ses pensées avant d'arriver au restaurant ou au musée.

Le théâtre de verdure du jardin est le cadre de spectacles, de conférences et de concerts de plein air.  D'ailleurs en juillet et en août, le jardin est très animé entre des workshops, des contes, des initiations en tous genres… en accès libre.

Jardin du Musée du Quai Branly - Paris - © Danièle Schneider Photononstop

Les restaurants du Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Le Café Jacques se trouve dans le jardin du musée du quai Branly - Jacques Chirac , vous y trouvez une formule Entrée + Plat + Dessert.

Ouvert mardi, mercredi, vendredi, samedi, dimanche ainsi que les lundis d'ouverture du musée de 10h00 à 18h30. Le jeudi de 10h à 21h30.

Les Ombres est le restaurant perché sur le toit-terrasse du musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vous pouvez y déjeuner ou y dîner tout en regardant la vue sur Paris. C'est magique !

Ouvert tous les jours de 12h à 14h15 et de 19h à 22h30.

  • Musée du quai Branly - Jacques Chirac
  • 37 Quai Branly
  • 75007
  • Paris
  • France
  • 01 56 61 70 00
  • Horaire d'ouverture : Ouvert de 11h à 19h (21h les jeudi, vendredi et samedi) et fermé le lundi
  • Infos prix : Avec la carte Paris Pass, vous avez accès gratuit à plus de 60 des meilleurs sites et attractions de la ville, sans faire la queue, au transport public illimité et à des offres spéciales dans plusieurs restaurants et boutiques de Paris pendant 2, 4 ou 6 jours.
  • Comment s'y rendre ? Métro : ligne 9, station Alma-Marceau, RER : ligne C, station Pont de l’Alma ou station Champs de Mars, bus 42 ou Batobus, arrêt Tour Eiffel

Cet article vous a plu ? Partagez-le !