L'expo Chefs-d’œuvre au Musée Picasso de Paris

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    03/09/2018

  • Destination

    Paris

Le Musée Picasso change d’accrochage régulièrement pour présenter son incroyable collection des œuvres du Maître Picasso, de manière thématique, en y incorporant des prêts d’autres grands musées.

Au cœur du Marais, entrez dans l’hôtel Salé pour voir l’exposition Chefs-d’œuvre !, du 4 septembre 2018 au 13 janvier 2019. Il suffit de faire un saut en train à Paris, pour voir les expositions du moment !

Tout savoir sur Picasso !

  • Son vrai nom? : Pablo Ruiz Picasso
  • Sa nationalité ? : Espagnol, il est né à Malaga
  • Ses dates de naissance et de mort ? : 1881-1973
  • Sa révolution ? : fondateur du cubisme (entre autres)
  • Son caractère ? : Vie sentimentale mouvementée
  • Ses passions : l’amour, la corrida, la politique (de gauche)
  • Son chez lui à Paris : Bateau-Lavoir
  • Ses lieux de vie : Barcelone, Paris, Boisgeloup, Antibes, Vallauris, Mougins
  • Son Chef-d’œuvre à voir dans l'expo? : Arlequin assis (de la collection du Kunstmuseum de Bâle.

L’exposition

L’exposition nommé Chefs-d’œuvre ! au musée Picasso est une sélection d’une dizaine d’œuvre, parfois jamais vues en France, accompagnée des œuvres préparatoires, des critiques de presse, des correspondances de Picasso, d’archives permettant de situer la création dans son époque et ses circonstances.

Parcours de l’exposition

Le chef-d’œuvre inconnu : Honoré de Balzac a écrit Chef-d’œuvre inconnu, un nouvelle sur l’art, dont des citations sont parsemées sur les murs de l’exposition.

Science et charité : Science et Charité est une des rares œuvres de jeunesse (il l’a peint à 16 ans) conservée par Picasso jusqu’à son don au Museu Picasso de Barcelone, en 1970. La scène représente la visite au malade, une situation qu’il a connu à la mort de sa jeune sœur Conchita en 1895.

Les demoiselles d’Avignon : L'œuvre a suscité indifférence, incompréhension, rejet, elle est aujourd’hui emblématique du cubisme, chef-d’œuvre de la modernité. Elle est au MOMA de New York depuis 1939 et la toile ne voyage plus, vous observez les études et correspondances.

Les arlequins : Picasso a souvent peint arlequin, un personnage auquel il s’identifie. Le modèle est différent à chaque fois mais la pose toujours mélancolique.

Les baigneuses : En 1937, Malaga est prise par les troupes nationalistes. Quelques jours après, Picasso peint 3 tableaux de baigneuses monumentales. 3 œuvres peu exposées sont réunies pour la première fois en France.

Femmes à leur toilette : Un collage monumental de1937. 3 femmes font leur toilette, une référence à 3 de ses compagnes : Marie-Thérèse Walter et Dora Maar. C’est le seul carton de tapisserie conçu par l'artiste.

La danse : La danse inspire Picasso qui crée là une inquiétante ronde, aux accents de surréalisme dans des corps déformés. Elle est maintenant à la Tate Gallery de Londres.

Le faucheur : En 1943, Picasso crée une sculpture par assemblage pour créer le Faucheur.

Objets : Papiers découpés, fils de fer, capsules… des objets du quotidien touchés par Picasso deviennent des œuvres d'art. Des objets conservés par Dora Maar, photographe
surréaliste et compagne de Picasso jusqu’à leur vente en 1998.

Josep Palau i Fabre : Josep Palau i Fabre (1917-2008), poète et écrivain catalan, consacre une vingtaine d’ouvrages à son ami Picasso. Cette salle présente des correspondances, des photos, des sculptures…

Sculptures : À Cannes, Picasso plante ses sculptures dans le jardin et David Douglas Duncan prend des photos.

La chèvre : La chèvre est une sculpture réalisée à Antibes.

Lithographies : La Colombe de Picasso est née dans un atelier d’imprimeur. L’artiste et l’imprimeur expérimentent les techniques et explorent le domaine de l'affiche d'art. Observez les pierres lithographiques visibles par le public pour la première fois.

Avignon : En 1970 puis en 1973, les dernières œuvres de Picasso sont exposées au Palais des Papes d’Avignon. Sur le moment, les critiques sont virulentes.

Epilogue : Un autoportrait de Rembrandt (1606-1669) rappelle l’importance de l’artiste hollandais pour Picasso.

Le musée Picasso

Picasso : Un artiste, un musée

L’expérience du musée Picasso se vit dès l’entrée dans la cour de l’Hôtel Salé. Dans cette grande cour pavée, on découvre avec l’hôtel particulier qui se dresse devant nous majestueusement. Une fois entré, la visite du musée permet d'abord de voir des œuvres exceptionnelles d'une des collections du maître les plus riches du monde. 5 000 œuvres constituent le fond de la collection, permettant de découvrir toutes ses périodes et toutes les techniques qu'il a utilisées dans son expression artistique. Les peintures, sculptures, gravures, photographies, esquisses, études, croquis, carnets de dessins, livres illustrés, films et documents... permettent de se plonger pleinement dans le monde de Picasso.

La bâtisse qui accueille ces œuvres a également son histoire et son architecture propre. Foucart disait de l’Hôtel Salé qu’il était « le plus grand, le plus extraordinaire, pour ne pas dire extravagant des grands hôtels parisiens du XVIIème siècle. ». Rénové par Roland Simounet et inauguré en 1985, le musée s’est offert un lifting et a rouvert plus pimpant que jamais en 2014. Pendant la visite, vous ne pouvez éviter le magnifique escalier de princesse, surplombé d’un balcon et d’une galerie, donnant un ensemble tout à fait impérial…

Musée national Picasso, Paris, France.

Pour profiter une dernière fois des charmes de ce bâtiment, rendez-vous au café sur le toit, perché au 1er étage du musée. Vous pouvez ainsi manger sur le pouce quelques spécialités espagnoles ou déguster un thé sous les combles de l’Hôtel Salé, dans une ambiance cosy et conviviale. Pendant les beaux jours, continuez l’expérience sur la terrasse du café, qui donne un joli point de vue sur l’hôtel particulier…

Le Marais : Un musée, un quartier

Après la visite du musée, n’hésitez pas à vous promener, que dis-je à vous perdre, dans le quartier du Marais. Situé entre les 3e et 4e arrondissements de Paris, il est réputé pour être un quartier branché. Quartier historique, aujourd’hui l’un des plus fréquentés de Paris, il accueille de superbes musées comme Beaubourg ou le musée Victor Hugo, mais aussi de grandes vitrines comme le BHV et de jolies friperies, des monuments historiques tels l’Hôtel de Ville de Paris ou la place des Vosges et de très agréables terrasses ensoleillées… Une chose est sûre, dans le quartier du Marais, vous avez le choix de vos visites et de vos activités !

Place des Vosges, Paris, France.

Musée Picasso - 5 Rue de Thorigny, 75003 Paris
Téléphone : 01 85 56 00 36Ouvert tous les jours sauf les lundis, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai. Du mardi au dimanche de 10h30 à 18h, de 9h30 à 18h en période de vacances scolaires.
Pour une expérience au plus près des œuvres, téléchargez l’application qui donne les mêmes informations que l’audioguide, de manière interactive et gratuite !

Pour les visites en famille, tous les mercredis après-midi découvrez le musée avec un conférencier (durée de la visiter 1h15 – 15€ pour un adulte et un enfant). Sinon, choisissez les visites-ateliers tous les samedis à 15h (durée de la visite 2h – 20€ pour un adulte et un enfant).

Métro : Ligne 1 Saint-Paul - Ligne 8 Saint-Sébastien-Froissart - Ligne 8 Chemin Vert
Bus : 20 - 29 - 65 - 75 - 69 - 96

  • 5 RUE DE THORIGNY
  • 75003
  • PARIS
  • FRANCE

Cet article vous a plu ? Partagez-le !