Le parcours Estuaire entre Nantes et Saint-Nazaire

Du centre-ville de Nantes, partez à la découverte du parcours Estuaire. Au programme, des installations artistiques hors normes, des œuvres qui vous étonneront ou vous émerveilleront pour le plus grand plaisir de toute la famille.

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    08/08/2019

  • Destination

    Nantes

Estuaire a été en 2007, 2009 et 2012 un évènement artistique dont l'objectif était de permettre à des artistes contemporains de créer des œuvres sur des lieux longeant l'estuaire de Nantes à Saint-Nazaire. De ces trois éditions, sont restées des œuvres pérennes que l'on peut voir depuis le fleuve en s’embarquant d'avril à octobre sur une croisière commentée, et le reste de l'année en vélo, à pied ou en voiture.

>> Direction Nantes, en train

Quelques exemples des œuvres vous pouvez voir sur les rives de la Loire :

"Le Jardin Etoilé" de Kinya Maruyama - © Photononstop - Jacques Loic

Lunar tree de Mrzyk & Moriceau

Un arbre blanc, sans feuille, de 12 mètres de hauteur, se découpe sur la butte Sainte-Anne. Il devient comme fluorescent la nuit.

"Lunar Tree" de Mrzyk et Moriceau dans le cadre de "Estuaire 2012" - © Photononstop - Jacques Loic

Le Pendule de Roman Signer

Sur une tour de la centrale de Trentemoult, où la matière était transformée afin de pouvoir construire les ponts de la région, l'artiste a installé un pendule de 7 mètres de long dont le mouvement mécanique rythme le temps, les flots du fleuve...

"le pendule" de Roman Signer, Estuaire 2009 - © Photononstop - Alain Le Bot

Les colons (The Settlers) de Sarah Sze

L'artiste a disposé des sculptures dans trois arbres. Avec de bons yeux ou des jumelles, vous pourrez trouver quelques spécimens de singes suspendus à des branches.

Garçon regardant le paysage avec des jumelles
© Biosmotion - LarinaMarina

Serpentine Rouge de Jimmie Durham

L'artiste d’origine cherokee, crée un serpent de métal rouge. L’étrange animal “industriel” fait d'un tube de 40 m de long sort du fleuve, rampe sur un ponton de bois et se dresse face à la Loire, “gueule ouverte”.

© iStock - Musat

La Maison dans la Loire de Jean-Luc Courcoult

C’est l’œuvre la plus impressionnante du parcours : Une maison de deux étages, typique de la région, est au milieu du fleuve, penchée. La nuit, on voit une lumière par la fenêtre... la maison serait hantée !

Biennale d'art contemporain Estuaire 2007, Nantes - © Photononstop - Alain Le Bot

Misconceivable de Erwin Wurm à côté de l'écluse du Canal de la Martiniere

Un voilier "mou" de 9 m de long tombe à moitié dans la Loire depuis le quai. Cette œuvre fait référence à l'histoire de ce canal de la Martinière inauguré en 1892 après cinquante décès pendant les travaux, et pour ne servir que 15 ans. Les 15 km de canal sont maintenant un lieu de villégiature et une piste cyclable très appréciée.

"Misconceivable", bateau tordu d'Erwin Wurm, Estuaire 2007 - © Photononstop - Alain Le Bot

La Villa Cheminée de Tatzu Nishi

L'artiste a construit dans la perspective de la plus grande centrale thermique à flamme de France, une nouvelle tour comparable à celles de la centrale, avec une maison plantée au sommet, à 15 m de hauteur. Ce petit pavillon des années 70 avec son jardinet, se loue comme gîte.

"la villa cheminée" de Tatzu Nishi - © Photononstop - Alain Le Bot

Le Serpent d’océan d’Huang Yong Ping

Depuis Saint-Nazaire, allez faire un tour à Saint-Brevin, voir le Serpent d'océan de Huang Yong Ping : le squelette d'un serpent est posé au bord de l'eau d'une plage calme, à la frontière entre espace fluvial et maritime. Son mouvement le rend vivant...

Huang Yong Ping, Serpent d océan, Saint-Brevin-les-Pins, création pérenne Estuaire 2012 - © Martin Argyroglo_LVAN
  • Les Croisières Estuaire
  • Gare maritime ( Quai Ernest Renaud)
  • 44100
  • Nantes
  • France
  • 02 40 69 40 40

Cet article vous a plu ? Partagez-le !