Légumes Project, la maison des légumes bretons

En Bretagne, les légumes ont désormais leur musée… Découvrez Légumes Project, dans la ferme bio de Michèle François et son mari !

  • Valérie Nescop

    Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    15/03/2016

  • Destination

    Saint-Pol-de-Léon

Située au sein de la ferme bio de Kerguelen à Saint-Pol-de-Léon dans le Nord Finistère, Légumes Project est un musée vivant entièrement dédié aux légumes bretons. Rencontre avec Michèle François, conceptrice et animatrice de ce lieu unique en Bretagne !

Qu'est-ce que Légumes Project ?

En 2012, mon mari agriculteur et moi-même qui travaille dans le secteur du tourisme avons eu envie de créer une vitrine de l'agriculture telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui sur le territoire et en même temps d'étendre à tout ce qui tourne autour des légumes : l'alimentation, l'équilibre alimentaire, l'anti-gaspillage. Légumes project est une maison d'interprétation des légumes adaptée aux petits comme aux grands. C'est un concept qui séduit au-delà du territoire breton car l'alimentation touche tout le monde !

Comment l'avez-vous pensée ?

Nous proposons des visites guidées d'1h30 qui apportent des clés de lecture pour comprendre notre environnement, notre territoire mais aussi des entrées différentes autour des légumes qu'on aborde du point de vue historique, économique ou pédologique. Il y a un espace muséographique et un espace sensoriel où tous les sens sont en alerte…  On visite également la ferme pour admirer la vue sur Saint-Pol de Léon et sa cathédrale, la plus haute de Bretagne. J'anime également des ateliers dans le cadre du programme « Bienvenue à la ferme ».

Votre exploitation est en agriculture biologique. Comment se traduit votre engagement ?

Au niveau de l'aménagement du territoire, mon mari a conservé les haies et les talus qui hébergent des réservoirs d'auxiliaires de culture. Nous avons également deux prairies permanentes qui sont entretenues par un cheval pour privilégier la biodiversité. Nous rentrons aussi dans un programme  « Breizh Bocage » qui fait que nous allons implanter des arbres à hauts jets afin qu'il y ait des altitudes différentes pour les insectes et les oiseaux. 

L'idée est vraiment de développer et préserver la biodiversité dans son ensemble et de solidifier des corridors pour la multiplication génétique de la biodiversité. Par ailleurs, il n'y a aucune entrance chimique dans les sols. Nous sommes en agriculture biologique certifiées AB et tous les légumes de la ferme sont bio.

Quels sont les légumes phares du Nord Finistère ?

L'artichaut camus, l'oignon rose et le chou fleur. Mon époux a été le premier à produire le Kale bio dans le Nord Finistère. Ce chou qui pousse en feuilles connaît actuellement un grand engouement. Il est excellent pour la santé car il ne contient pas beaucoup de soufre.

Quels sont vos projets ?

Nous projetons de mettre en place un chemin d'interprétation à l'extérieur avec la mise en place de panneaux pour évoquer la vie des sols. Il y a 9 millions d'espèces et de variétés sous la semelle d'un randonneur, du ver de terre à l'acarien ! Toutes ces bestioles génèrent un petit taux de saline et c'est cette biomasse qui fertilise le sol. C'est une hérésie de penser que tout se fera par du hors-sol. Au même titre qu'il y a des associations de défense des mammifères, moi j'aime défendre ces bébêtes moches qui ont toute leur utilité !
 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi