Les 10 architectures les plus folles de Catalogne

De la Sagrada Familia au Parc Güell en passant par les chefs d’œuvre des modernistes, l’architecture modèle les paysages catalans. De Barcelone aux petits villages, de Gaudí à ses disciples en passant par les maîtres de l’architecture moderniste, découvrez les édifices les plus étonnants de Catalogne.

  • Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    10/10/2017

  • Destination

    Sant Joan Despí

La Tour Galatea, Figueres

Construits par Salvador Dalí (c’est dire la haute estime qu’avait l’artiste de lui-même !), le musée Dali et sa célèbre Tour Galatea détonnent avec leur crénelage d’œufs géants et leur façade rose. Plus grande réalisation surréaliste créée par l’artiste, le lieu accueille la plus importante collection d’œuvres de Salvador Dalí au monde.

La Sagrada Família, Barcelone

Chef d’œuvre inachevé de l'architecte catalan Antoni Gaudí et monument le plus visité d’Espagne, la Sagrada Família impressionne autant par son extérieur que par la richesse de son intérieur. Basilique monumentale dont la construction a débuté en 1882, elle ne devrait pas être achevée avant 2030 !

Le Parc Güell, Barcelone

Autre réalisation de Gaudí à Barcelone figurant sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, le Parc Güell aurait dû accueillir un lotissement. Heureusement qu’il en a été autrement ! Maisonnettes échappées d’un conte de fées, animaux oniriques en céramique : le Parc Güell est une porte ouverte sur l’imagination débridée de l’artiste.

La Casa Comalat, Barcelone

Non, la Casa Comalat n’a pas été construite par Gaudí, bien que son architecture pourrait le laisser penser ! Imaginée par l’architecte Salvador Valeri i Pupurull, très influencé par le maître catalan, la Casa Comalat est l’une des plus belles réalisations modernistes à Barcelone. Son originalité : l’édifice, qui donne sur deux rues, dispose de deux façades très différentes l’une de l’autre.

La Masia Freixa, Terrassa

Difficile de croire qu’au début du siècle dernier, la Masia Freixa était… une usine textile ! Elle aussi d’inspiration gaudienne avec ses formes tout en courbes et en arches, cette bâtisse a été renovée entre 1907 et 1910 par l’architecte moderniste Lluís Muncunill i Parellada. Vous ne pourrez pas la manquer lors de votre visite à Terrassa : le lieu accueille aujourd’hui l’Office du tourisme de la ville !

Le sanctuaire Mare de Deu de Montserrat, Montferri

Autre exemple d’architecture moderniste, le sanctuaire Mare de Deu de Montserrat à Montferri est l’œuvre de Josep Maria Jujol, disciple d’Antoni Gaudí avec lequel il a notamment travaillé sur le Parc Güell. Il n’est donc pas étonnant que l’œuvre rappelle certaines réalisations du maître… L’édifice a une histoire compliquée : entamé en 1925, le sanctuaire n’a finalement été inauguré qu’en 1999 !

La Casa Pairal Bofarull, Els Pallaresos

Egalement une réalisation de Josep Maria Jujol, la Casa Pairal Bofarull offre un spectacle saisissant dans la petite commune d’Els Pallaresos de 3300 habitants, proche de Tarragone. Les riches ornements intérieurs et extérieurs de cette ancienne ferme entièrement rénovée en 1914 contrastent avec l’austérité des bâtisses environnantes.

La Tour Agbar, Barcelone

Changement de décor avec la Tour Agbar, inaugurée en 2005 et symbole de l’architecture contemporaine de Barcelone. Troisième édifice le plus haut de la ville, la tour cylindrique culmine à 142 mètres. Imaginé par l’architecte français Jean Nouvel, ce gratte-ciel brille de tous ses feux dans la nuit barcelonaise grâce aux plus de 4000 LED qui habillent sa structure extérieure.

Le marché Santa Caterina, Barcelone

Entièrement rénové en 2005, le marché Santa Caterina, premier marché couvert de Barcelone, est désormais surplombé d’un impressionnant toit en forme de vague composé de 325 000 pièces de mosaïque. Clin d’œil au maître catalan Gaudí, ces mosaïques colorées représentent les fruits et les légumes du marché.

Le marché Encants Vells, Barcelone

Autre marché, le Mercat Encants Vells de Barcelone, datant du XIIIe siècle, est l’un des plus vieux d’Europe… ou plutôt était ! Depuis 2013, il a en effet déménagé de l'autre côté de la place de les Glòries. Aujourd’hui recouvert d’une pergola géante ornée de miroirs, le lieu offre ainsi un abri aux vendeurs tout en donnant l’impress
 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi