Les « climats » de Bourgogne classés à l’UNESCO
Clos Vougeot, Bourgogne, France
Rédaction OUI.sncf

Le « climat » est l’expression ultime du terroir en Bourgogne. C’est une parcelle de vigne soigneusement délimitée, bénéficiant de conditions géologiques et climatiques spécifiques et qui combinée au travail des hommes, a donné naissance à une mosaïque d’appellations hiérarchisées (appellation régionale, villages, premiers crus et grands crus) et mondialement réputées.

Le terme « climat » est officialisé par l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) à partir de 1935 qui l’utilise pour l’ensemble des appellations bourguignonnes quel que soit leur niveau hiérarchique. On en dénombre environ 1300 sur l’ensemble de la région.

Le cas du clos

Le vignoble bourguignon est étonnamment morcelé et ces parcelles parfois petites.

Le Clos de la Romanée-Conti par exemple, grand cru mythique parmi les plus prestigieux du monde, fait à peine plus d’1 hectare et ne produit que 4500 bouteilles par millésime. Sa taille est inversement proportionnelle à sa réputation. Les clos sont d’ailleurs une bonne illustration des climats de Bourgogne. Le clos est un climat entouré de murs.

Le Clos de Vougeot, Grand Cru du Vignoble de la Côte de Nuits, qui s’étend sur une superficie de plus de 50 hectares, a été fondé en 1110 par l’abbaye de Cîteaux et conserve encore les murs qui l’entouraient il y a 5 siècles. Son château qui évoque la Renaissance bourguignonne, le cellier et la cuverie aux gigantesques pressoirs (du XIIe au XIVe siècle) sont ouverts à la visite.

Le Clos de Bèze à Gevrey est cité et reconnu dès le VIIe siècle.

L’étendue du vignoble bourguignon

Les vignes de Bourgogne se répartissent sur 250 km de l’Yonne avec les vignobles autour d’Auxerre dont le célèbre Chablis aux vignobles du Mâconnais. Au total, ce sont plus de 203 millions de bouteilles qui sont produits chaque année, se répartissant en 61% de vin blanc (en grande partie en chardonnay), 31% de rouge (à partir du Pinot noir) et 8% de crémant.

Chaque climat donne aux vins des qualités propres d’apparence, d’arôme, de goût, de texture et chaque vin est issu d’une véritable alchimie entre l’homme et la nature. Les vignerons bourguignons possèdent un savoir-faire transmis de génération en génération. C’est ce qui fait le génie du climat : un terroir, une histoire, un cépage, des conditions naturelles, des hommes héritiers de traditions viticoles.

Les appellations en Bourgogne

Il existe en Bourgogne 100 AOC (appellation d’origine contrôlée). Chaque appellation répond à un cahier des charges très strict défini par l’INAO.

Au premier niveau, l’appellation régionale « Bourgogne » produite dans l’ensemble du territoire, est généralement suivie d’un autre nom qui indique le vignoble (Bourgogne Côte Chalonnaise, Bourgogne Côtes d’Auxerre, Mâcon-Villages…) ou encore le cépage à l’honneur (Bourgogne Aligoté) ou la méthode de vinification (Crémant de Bourgogne).

Vient ensuite l’appellation « village ». Elle représente environ 30% de la production totale des vins de Bourgogne. Certains noms sont évocateurs pour tous les amateurs de vin : Nuits-Saint-Georges, Pommard, Gevrey-Chambertin, Puligny-Montrachet, Vosne-Romanée...

Puis nous montons en gamme. L’appellation « Premier Cru » précise le nom de la commune, suivi du nom de la parcelle dont est issu le vin. On dénombre 640 climats classés en Premier Cru, qui représente environ 10% de la production totale de vin.

Vient enfin l’appellation « Grand Cru ». C’est la crème des vins bourguignons, mais les 33 AOC qui possèdent cette appellation, ne représentent qu’environ 2% du total de la production.

La Bourgogne

Actualités, événements, visites, sorties, balades, bons plans... Toutes nos idées pour un week-end réussi en Bourgogne !