Les phares, véritables palais de Bretagne

Envie de vous confronter aux éléments bretons ? Suivez la route des phares, vous en trouverez pour tous les gouts. Du mignon à l’imposant ou encore de l’immense au minuscule, la péninsule de l’ouest vous attend pour vous faire gouter son bon air marin.

  • Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    30/03/2017

  • Destination

    Guilers

La Bretagne est la région des phares en France, c'est là que se trouvent les plus emblématiques, tout le long de ses côtes escarpées.

Le phare à double-face

Commençons notre tournée par le phare de la Croix en Bretagne Nord. Placé à l’embouchure du Trieux, il se situe à une vingtaine de minutes au Nord de Guingamp. Très reconnaissable par sa tour peinte en blanc sur son coté Est, sa partie supérieure fut détruite par l’armée allemande à la fin de la IInd Guerre Mondiale. Le phare de la Croix se trouve à côté du phare de Bodic avec lequel il fonctionne en synchronisation.

Phare de la Croix, Bretagne, France

Le plus atypique

A deux pas du phare de la Croix, le phare de Bodic s’élève à plus de 48m au-dessus du sol. Bâti en 1947, il remplace un phare du XIXème qui a été détruit pendant la IInd Guerre Mondiale. Son architecture est un mélange étonnant entre deux styles : une structure à l’aspect de fusée en position de décollage ainsi que des matériaux authentiques. Ce phare mérite le coup d’œil tant il dénote avec l’architecture traditionnelle bretonne.

Le mieux situé

Le phare de Pontusval est situé en plein milieu de l’un des plus beaux chemins côtiers de la Bretagne nord. Entre la magnifique baie de Brignogan et l’ancien village pêcheur de Ménéham, le phare, classé aux monuments historiques depuis 2011 se dresse au milieu des rochers polis par les tempêtes. Ce bâtiment humble et pourtant plein de charme étonne presque tant on ne s’attend pas à trouver quoi que ce soit sur cette cote désertique.

Phare de Pontusval, Bretagne, France

La célébrité du coin

Le phare d’Ar-Men, classé au patrimoine historique, est de loin le plus connu de toute la péninsule de Bretagne. Par son positionnement extrêmement isolé et avancé dans la mer, il se retrouve en proie à toutes les déferlantes de l’Atlantique. Placé au large de l’île de Sein au bout du Finistère, Ar-Men, la pierre en breton, est un emblème de la région, difficile d’accès mais visuellement digne d’une carte postale, à admirer au cours d'une expédition en bateau !

Le plus imposant

Culminant à près de 70m au-dessus de la mer, le phare du cap Fréhel garantit la sécurité de la baie de Saint-Brieuc. Classé aux monuments historiques en 2011. Ouvert au public d’avril à novembre, il donne un point de vue absolument grandiose les jours de beaux temps sur tout le cap. En grimpant à son sommet, on a l’impression de se trouver au bout du monde, les falaises environnantes tombant à pic dans la mer.

Phare de Fréhel, Bretagne, France

Le plus historique

Situé juste à côté des ruines d’une abbaye bénédictine, le phare Saint Mathieu bénéficie d’un cadre hors du commun. Proche de Plougonvelin, ce phare possède une tour datant de 1835. L’ensemble fait ressentir tout le poids de l’Histoire à travers ce coin de terre isolé du Finistère. Pour la petite histoire, les amateurs d’émissions sur la mer ont dû apercevoir ce phare en toile de fond de l’émission Thalassa.

Phare de Plougonvelin, Bretagne, France

Le plus élevé

Le phare de l’île vierge avec ses 82,5m est le plus haut phare d’Europe et le plus haut phare du monde en pierres de taille. Préparez-vous à une visite sportive ! En effet, les 365 marches à gravir demandent un courage certain que la vue ne manquera pas de récompenser. A savoir aussi que l’île vierge est accessible par bateau ou bien à pieds seulement les jours de grandes marées, gare aux pieds mouillés...

Phare de l'ile vierge, Bretagne, France

Le plus puissant

Proche de Pont-l’Abbé, le phare d’Eckmühl est le plus puissant de Bretagne. Financé par une riche famille bretonne dont il porte le nom, il offre en arrivant à son sommet une vue sans égale sur tout le Pays Bigouden. Prenez cependant garde au vent qui souffle fort ! Bâtie pour protéger l’une des voies maritimes les plus dangereuses de France, cette tour fait partie des monuments les plus visités du Finistère.

phare d'Eckmhul, Bretagne, France

Le plus petit

Installé sur l’île de Groix à la pointe de la Croix, le plus petit phare de Bretagne et de France se tient dressé vers la mer. Haut de seulement 4 mètres il dirige les navires à l’extrémité nord-est de l’ile. Fierté de Groix, ce phare ne permet pourtant pas de le visiter, le tour en serait trop vite fait. Il reste cependant l’occasion rêvée pour faire un détour sur la pointe de la Croix au cours d’une promenade sur cette belle île bretonne.

Le plus gourmand

Pourtant, de tous les phares, c’est bien le far breton qui suscite le plus de convoitises. Cousin germain du clafoutis, le ‘’farz forn’’ existe en plusieurs variantes alléchantes. La plus connue demeure celle aux pruneaux. Les principaux ingrédients utilisés sont l’œuf, le lait, la farine et le sucre. Ces composantes permettaient de faire au départ un plat peu couteux qui est devenu par la suite une célèbre tradition culinaire régionale.

Far breton, Bretagne, France
 

Voici notre top 10 des phares de Bretagne :

  •     Le phare de la Croix (Côtes d'Armor)
  •     Le phare de Bodic (Côtes d'Armor)
  •     Le phare de Pontusval (Finistère)
  •     Le phare d'Ar-Men (Finistère)
  •     Le phare du cap Fréhel (Côtes d'Armor)
  •     Le phare de la pointe Saint-Mathieu (Finistère)
  •     Le phare de l'île vierge (Finistère)
  •     Le phare d'Eckmühl (Finistère)
  •     Le feu de la pointe de la Croix (Morbihan)
  •     Le far breton (Bretagne)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !