Les plus belles balades nature du Bassin d'Arcachon

A seulement 50 kilomètres de Bordeaux, le Bassin d’Arcachon réserve quelques balades grandioses aux amoureux de nature. Un territoire qui a su conserver son authenticité et préserver sa faune et sa flore locale, d’une incroyable richesse.

  • Grégory Vieau

    Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    21/09/2017

  • Destination

    Arcachon

C’est en s’éloignant un peu des centres d’Arcachon, du Cap-Ferret ou de La Teste-de-Buch que l’on finit par vraiment saisir l’implacable beauté du Bassin.
« On découvre des milieux rares et pourtant si proches de nous en sortant des sentiers battus », nous confie Alexandre Bert, guide nature depuis dix ans et natif du territoire. « Le Bassin d’Arcachon, c’est un lieu unique en Europe et peut-être même au monde.
Il y a la terre, la mer, l’eau douce et l’eau salée, des bassins, des roselières, des prairies humides, des boisements de feuillus et de résineux… »

La Réserve Naturelle Nationale des Prés Salés d’Arès-Lège

S’étendant sur plus de 350 hectares, la Réserve Naturelle Nationale des Prés Salés d’Arès-Lège est un « incontournable du coin », selon Alexandre. Il faut partir du port d’Arès ou du chemin de Lège pour sillonner à pied cet espace aux allures de grande savane en été. L’idéal pour observer les nombreuses espèces d’oiseaux qui y vivent, comme l’aigrette garzette, un petit échassier au plumage neige.

Les chemins sont aussi parfois bordés de prunelliers et d’aubépines aux fleurs blanches très odorantes et aux fruits ovoïdes rouges. Les couleurs à l’honneur.
Mais attention ! Jean Lannes, retraité et raconteur du pays nous avertit : « A chaque saison le paysage change et sa population aussi. » En automne, il adopte une teinte ocre tandis qu’en hiver, il se dépouille…

Le domaine de Certes-Gaveyron

Encore plus large que celui des Prés Salés, le domaine de Certes-Gaveyron a été aménagé au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle pour la production du sel, l’endroit est un vaste réseau de bassins d'eau de mer, reliés par des écluses-vannes qui maintenaient un niveau d'eau constant et renouvelé. Il faut voir ses 150 hectares de bassins rectilignes, ses prairies humides et ses terres agricoles. « Les traditions sont visibles ici », nous interpelle Jean. « Des choses simples et belles comme celles-ci suffisent à rendre les gens heureux ».

En s’engageant vers le nord-ouest du site, on marche au bord de la digue de la Pointe de Branne. La vue sur le Bassin d’Arcachon est exceptionnelle. « Ce sont des endroits qui en plus d’être beaux ont une dimension historique », tient à rappeler Alexandre. « On sait que les hommes y cultivent, chassent et pêchent depuis la préhistoire. Il y a aussi eu la volonté de dompter la nature dont témoignent les bassins de poissons. » Mais comme partout ailleurs, l’homme se réconcilie peu à peu avec son environnement premier.

La réserve ornithologique du Tech

Créée en 1972, cette réserve a pour vocation d’accueillir les oiseaux sauvages et de favoriser leur observation par le public. 110 hectares de boisements, roselières, prairies, marais maritimes et lagunes. « Pour l’amateur d’oiseaux, la réserve ornithologique est un paradis. On y trouve des centaines d’espèces et sous-espèces », annonce Alexandre. « Tout y est fait pour qu’on ne puisse pas déranger les oiseaux. Mais si eux veulent s’approcher de nous, ils le peuvent. »

La réserve est réputée à l’international pour son rôle dans la préservation de certains oiseaux rares. Petite précision à destination de nos amis photographes : l’endroit est parfait pour réaliser des photos nourries par la lumière du Sud-Ouest. A Jean de conclure nos pas au fil de la nature : « Pour rien au monde je ne partirais du Bassin. Les paysages, la faune, la flore, l’histoire, les traditions : tout y est très riche. Ce sont des choses simples. Mais c’est difficile aussi de faire des choses simples. »

Infos pratiques

Réserve des Prés Salés d’Arès-Lège. Renseignements auprès de l’office de tourisme d'Arès. Tel : 05 56 60 18 07
Domaine de Certes-Graveyron. Renseignements Renseignement auprès de l’Office de Tourisme d’Audenge. Allées Ernest de Boissière à Audenge. Tel : 05 56 03 81 50
Réserve ornithologique du Tech. 14 Rue du Port, à Le Teich. Tel : 05 56 22 80 93

Mais aussi…

Panorama magique à la pointe du Cap Ferret

Au Cap Ferret, il y a déjà beaucoup à voir : le village de l’Herbe, les élevages ostréicoles, le port de la Vigne… Mais s’il y a bien un site à ne pas manquer, c’est celui de la pointe du Cap. Au bout de la presqu’île, vous découvrez des paysages grandioses. Il y a ces larges étendues de sable blanc, la végétation de grands pins, la vue à 180° sur la dune du Pilat, l’océan Atlantique et le Bassin d’Arcachon, le vent frais qui souffle sur votre visage... Qu’importe la météo, c’est à chaque fois un délice de contemplation.

La dune du Pilat

Y-a-t-il encore besoin de présenter la plus haute dune d’Europe, véritable mur du sable qui sépare la forêt landaise de l’océan ? Chaque année, elle attire plus de 2 millions de visiteurs. La plupart emprunte les escaliers dédiés à l’entrée du site pour atteindre son sommet. Mais oserez-vous vous lancer dans l’ascension de ses 110 mètres de hauteur, les pieds dans le sable sur une pente à 40° ? L’effort est intense mais une fois en haut, la vue sur l’océan Atlantique et l’océan « vert » des Landes valent bien quelques gouttes de sueur.



Le sentier du littoral

Au départ de la commune du Tech, longez la réserve ornithologique en direction de Gujan-Metras pour une balade de huit kilomètres au bord de l’eau. Un sentier merveilleux, plus particulièrement au lever du jour, entre les roseaux, les petites plages désertes et les vols d’oiseaux. Mais un conseil : privilégiez la marche plutôt que le VTT. Vous resterez ainsi à l’affut des sons de la nature environnante. Car oui, il s’agit d’un plaisir autant sonore que visuel !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi