Lyon, la Fête des Lumières 2018

Le premier week-end de décembre, Lyon célèbre la Fête des Lumières. Déjà passée maître dans l’art de l’éclairage urbain, la cité redouble d’ingéniosité le temps de quatre rendez-vous nocturnes.

  • Coralie Salvi

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    03/12/2018

  • Destination

    Lyon

Les créations de la Fête des Lumières 2018

© Muriel Chaulet

Evénement incontournable de Lyon, la célèbre Fête des Lumières se déroulera du 6 au 9 décembre 2018, de 19h à 23h le jeudi et le dimanche et de 20h à minuit de vendredi et le samedi. Une programmation très riche sur 4 soirs. Tour d'horizon des installations à ne surtout pas manquer !

Le programme de l'édition 2018

© Muriel Chaulet

L’idéal est de profiter des quatre soirées pour prendre le temps de tout voir, et savourer la beauté des installations lumineuses. Certaines sont interactives et participatives, d’autres sont des projections sur un monument, des objets lumière un peu particuliers, d’autres encore sont des expérimentations ou des grands spectacles, ou encore des illuminations de rues. Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts !

Les 6 thèmes de créations 2018

Timelapse Lyon
© sebolla74 / Biosmotion
  1. Songes et Mystères
  2. A l’Unisson
  3. Energie Naturelle
  4. Enfantillages
  5. L’Art de l’Expérience
  6. Quand Lyon inspire le monde

Songes et Mystères :  Plongez dans un univers envoûtant, proche du rêve

© Muriel Chaulet

Lumière sur : Présages au Parc de la Tête d’Or (Marie-Jeanne Gauthé et Géraud Périole)

Le long de votre chemin sur les berges du Rhône vers le Parc de la Tête d’Or entrez en douceur dans ce monde paisible, lumineux et insouciant.

Dès l’entrée du parc des échassières vous accueillent dans cet univers féerique où l’on peut croiser des oiseaux majestueux, des boules lumineuses, des lucioles, des paillettes… et un mystérieux danseur émergeant du lac avec un présage : si on n’y prend pas garde, ce monde merveilleux peut disparaitre !

Mais aussi…

Place Louis Pradel : Abyss – Nicolas Paolozzi et RDV Collectif. Œuvre interactive. Une étrange installation, semblable à un être des fonds marins, digne d’un roman de Jules Vernes vous attend. Son, lumière et immersion sont au rendez-vous !

© Muriel Chaulet

Place des Jacobins : You and the night – David Udovtsch. Œuvre contemplative. Une aurore boréale habille la fontaine en réponse à l’appel lumineux de celle-ci sur les façades alentours.

Coline de Fourvière : Reflets – Damien Fontaine. Œuvre contemplative. Les façades du quai Romain Rolland deviennent la toile de fond de l’histoire de Lyon, la basilique s’anime en réponse aux couleurs du contrebas tandis que la Saône reflète ces images.

A l’Unisson : pour tisser un lien entre les spectateurs

© Muriel Chaulet

Lumière sur : Keys of Light dans le jardin du Musée des Beaux-Arts (Mr. Beam)

Place à la musique dans le jardin du Musée des Beaux-Arts. Un piano pas comme les autres y est installé. Sa particularité ? Chacune de ses touches déclenche une projection lumineuse sur les façades et les arbres du jardin.

Les virtuoses qui enchanteront les quatre soirées de la Fête des Lumières ont été sélectionnés lors d’auditions organisées pour l’occasion, parmi les lyonnais.

Mais aussi…

Place Gabriel Rambaud : Lumières en soi(e) – Laurent Louyer – Creatmosphere. Œuvre interactive. 300 lanternes reliées par des fils lumineux créent une véritable toile sur laquelle le public est invité à jouer avec les éclairages.

Cour des Moirages : Frontier – Encor studio. Œuvre interactive. Lumière et son transforment la surface d’un bassin qui évolue selon le public présent et les bruits ambiants.

© Muriel Chaulet

Energie naturelle : la nature reprend ses droits

Lumière sur :  Pigments de Lumière sur la Cathédrale Saint Jean (Carole Prunelle et Nuno Maya)

La façade de la cathédrale est animée de tableaux abstraits fait à partir de véritables expériences, de mouvements de fleurs, d’encre ou de pigments dans de l’eau, des ralentis etc. Une projection entre performance artisanale et prouesse technique.

© Muriel Chaulet

Mais aussi…

Rue de la République et du Président Carnot : Les amours en cage – Christophe Martine. Œuvre contemplative. Le long de ces rues sont installées des lanternes de la forme du fruit exotique dont l’œuvre tire son nom. Du Nord au Sud, les lumières évoluent.

Place de la République : Big Tree – Jacques Rival. Œuvre contemplative. Un gigantesque arbre lumineux contemporain évolue et se reflète dans le bassin.

Temple du Change : Cascades – Marion Chauvin et Adrien Bertrand. Œuvre contemplative. 12000 bouteilles d’eau recyclées forment 5 cascades sur la façade du temple, comme autant de chutes d’eaux lumineuses.

Théâtre des Célestins :  Cells – Helen Eastwood et Laurent Brun. Des images de cellules variées s’animent et éclairent la façade du théâtre, se multiplient et recouvrent tout l’espace, jusqu’au sol et aux spectateurs.

© Muriel Chaulet

Enfantillages : Retrouvez votre âme d’enfant

Lumière sur : Une petite place pour de grand rêves sur la Place Bellecour (Les Anooki, Moetu Battle et David Passegand)

Les désormais célèbres Anooki, ces personnages inuits de 20 m de haut, jouent sur la place avec la statue de Louis XIV et un (vrai !) camion de pompier. Autour d’eux, les spectateurs semblent être de la taille de jouets et d’énormes billes s’illuminent au rythme de la grande roue qui projette les rêves de ces grands enfants.

Place Bellecour, Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes - © Muriel Chaulet

Mais aussi…

Place Sathonay : Les Lumignons du Cœur – pour l’association Docteur Clown. Œuvre participative. 5 000 lumignons vont illuminer la place où des miroirs reflètent la lumière vacillante des bougies. Lumignons à 2€ en vente à l’office de Tourisme et dans de nombreuses boutiques de la presqu’île.

Place Antonin Poncet : Wish blow – Helen Eastwood et Laurent Brun. Œuvre participative. Faites un vœu et soufflez sur les sphères installées sur la pelouse : si vous soufflez assez fort, elles s’illumineront toutes et votre vœu pourrait bien se réaliser !

© Muriel Chaulet

L’Art de l’Expérience : lorsque les disciplines se mixent

Lumière sur :  Quantum sur la Gare Saint-Paul (Bernard Duguay et Anastasia Isachsen)

Danse, musique, vidéo et théâtre d’ombre se mélangent et se lient. Les gestes des danseurs, loin d’être anodins, génèrent d’infinies petites particules de lumières qui viennent jouer avec les façades.

© Muriel Chaulet

Mais aussi…

Hôtel de ville : Tricolore – Ralf Lotting. Œuvre contemplative. Rendez-vous dans la cour de l’Hôtel de Ville où des lasers évoluent au rythme de la musique.

Rue du Président Carnot : Tensegrity – Jean-Pierre David et Christian Thellier. Œuvre contemplative. D’immenses tubes de 5 mètres de long semblent flotter dans les airs, comme s’ils n’étaient soutenus que par la pression de l’air.

Place des Terreaux : Pavillon – Sébastien Lefèvre. Œuvre contemplative. Un maillage de fils lumineux, semblable à une canopée se tient au-dessus des spectateurs et s’éclairent en réponse à la musique.

© Muriel Chaulet

Quand Lyon inspire le monde : la tradition textile qui lie Lyon à la Chine

Lumière sur : Yu Da Ba Jiao à l’Odéon de Fourvière (Mingshi Lignting)

Parcourez le chemin ente des milliers de fleur de cotonnier lumineuses, symbole de Canton, des feuilles de bananier stylisées et des nuages. Pour vous accompagner, des musiques chinoises, dont celle qui a donné son nom à cette œuvre, vous enveloppent et vous permettent de participer en modifiant quelque peu la mélodie.

© Muriel Chaulet

Mais aussi…

Place de la Bourse : Tisseur de vœux – Jaffa Lam. Œuvre contemplative. Des pièces de dentelle et de crochet récupérées localement entourent des vœux en réponse à un dicton chinois pour tisser des liens entre les gens.

Fête des Lumières 2018
Lyon
Jeudi 6 et dimanche 9 décembre de 19h à 23h
Vendredi 7 et samedi 8 décembre de 20h à minuit.

© Muriel Chaulet

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi