Metz, itinéraire dans la ville

Baladez-vous à Metz :  c'est l’occasion de découvrir le patrimoine et l’histoire de la ville, en immersion !

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    01/12/2017

  • Destination

    Metz

Metz, tout peut se faire à pied depuis la gare. Vous pouvez, en une journée, faire une grande balade depuis le quartier impérial, candidat à l’inventaire de l’UNESCO, en suivant les bords de la Moselle, puis en passant dans la vieille ville, ses nombreuses rues pavées commerçantes et ses charmantes places médiévales. 

Où se balader à Metz ?

La Grande Gare

© Photononstop - horstgerlach

Dès la gare, construite en 1905, la visite commence. Boiseries travaillées, frises peintes, bas-reliefs allégoriques, somptueux vitraux et tour horloge de 40m rappellent que la gare de Metz fut construite sous Guillaume II à la gloire de l’Empire allemand. Cet édifice a des airs de cathédrale et de palais impérial, avec ses 300m de façades (la plus longue de France).

Le quartier impérial

L'avenue Foch à Metz - © Photonstop - Tibor Bognar

Flâner dans le quartier impérial, c’est ouvrir une encyclopédie d’architecture germanique de la fin du XIXème et du début XXème, ce quartier fut entièrement pensé avant d’être réalisé. Une cohérence et une richesse architecturales qui s'ajoute à d'autres bâtiments de la ville de la même période et qui permet de poser une candidature à l'inventaire du patrimoine mondial de l'UNESCO pour un patrimoine hors du commun.

En sortant de la gare, vous observerez un donjon sur le côté, c’est en fait un château d’eau qui servait du temps des locomotive à vapeur. Juste en face de la gare, se trouve aussi l’imposante Poste, un édifice aux allures médiévales, d’architecture romane rhénane apprécié de Guillaume II. Il était indispensable que la poste soit proche de la gare pour la rapidité du courrier. Si vous pouvez y rentrer, vous verrez un bel escalier à double révolution.

L’avenue Foch est un musée architectural à ciel ouvert. Vous y verrez la chambre des métiers, style néo-Renaissance flamande en grès rose, l’Hôtel Royal en grès gris puis l’hôtel Terminus (rosé) qui est le plus important édifice néo-baroque, néo-renaissance et qui servit d’hôpital durant la première guerre mondiale. La villa Salomon est reconnaissable par ses pans de bois et ses vitraux Art Nouveau. Au numéro 16, se trouve la maison d’un négociant de style Art Nouveau allemand avec des décorations florales. La Tour Camoufle, un vestige de l’enceinte médiévale donne sur la place Saint-Thieboult, une agréable promenade où se trouvaient les remparts au Moyen-Age. Après la place Mondon, mise en scène pour jouer avec la lumière et la végétation, se trouve la place du Roi George où se trouve l’ancienne gare, en pierre de Chaumont, inspirée de la Renaissance italienne.

Au fil de la Moselle

L'île de Metz, sur la Moselle - © Brigittwe Merz - Photononstop

Rejoignez la Moselle en passant devant le Palais du Gouverneur. Ce petit château de style néo-Renaissance rhénane fut construit pour accueillir Guillaume II. Ses 100 pièces sont maintenant les appartements du commandant de la région militaire Nord-Est. Longez ensuite l’Arsenal, devenu une salle de spectacle, pour trouver sur votre gauche l’église Saint-Pierre-aux-Nonnains, la plus vieille église de France. Maintenant elle accueille expositions et concert, mais si vous pouvez rentrer, vous pourrez observer les moulages d’une partie du chancelle (arbre de vie, croix, rosace). Rejoignez l’esplanade et prenez les escaliers pour rejoindre la rive de la Moselle.

La Seille et la Moselle ont dessiné les îles de ce quartier qui se découvre au fil de ces ponts : pont Moreau, pont Saint-Marcel, Moyen pont. Un décor romantique à la nuit tombée ! Le temple Neuf, curieux sanctuaire néo-roman Rhénan, au bout de son ilots, est un spot photo hors du commun.

Prenez le pont des Roches pour atteindre la place de la Comédie. Elle abrite le plus ancien théâtre de France. Les nombreuses ouvertures de la façade sont fausses !

La vieille ville

© Photononstop - horstgerlach

En prenant la direction de la Cathédrale de Metz, vous passerez par la place de Chambre, l’endroit le plus animé de Metz, en terrasse ! Le marché couvert, la cathédrale, les musées, les rues commerçantes sont là…

La rue Taison ! Même pas peur ! Rue Taison, l’effigie du Graoully, le populaire dragon messin, plane au-dessus de nos têtes. Ce monstre mythique qui vivait dans les arènes de Metz fut chassé hors du pays par Saint-Clément. Ouf ! Reste une rue très sympathique et pleine d’animation où il fait bon musarder.
Une petite échappée vers le jardin des Tanneurs voisin, et vous voilà avec un superbe panorama sous le nez !

Descendez la rue En Fournirue pour atteindre la place Saint-Louis. Avec son architecture d’inspiration italienne, ses rangées d’arcades de toutes tailles et ses pavés bien alignés, la place Saint-Louis semble avoir traversé les siècles sans dommage. Suivant le tracé des remparts romains, elle accueillait à l’époque médiévale les banquiers lombards et les grandes foires de commerce. Bien calé à la terrasse d’un café, on s’amuse à chercher du regard, ici une fenêtre à meneaux, là un balcon Renaissance…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi