Mulhouse, la ville des tissus imprimés

  • Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    04/05/2015

  • Destination

    Mulhouse

Un peu d’histoire

Mulhouse n’est pas une ville comme les autres… ce fut une ville indépendante de 1648 à 1798. Grâce à son indépendante, elle n'avait pas à suivre la loi de Colbert qui donnait le monopole aux manufactures royales. Mulhouse était donc la seule ville de la région à pouvoir concevoir les indiennes, ces tissus imprimés de motifs.

En 1746, trois jeunes bourgeois fondent la première manufacture d'impression sur étoffes à Mulhouse. Très vite cette industrie devient le cœur d’activité de la ville avec, par conséquent, le développement de la chimie et de la construction mécanique. Quand en 1798, la petite République de Mulhouse vote sa réunion à la France, elle n’est plus la seule à proposer ces tissus mais elle est déjà devenue la « Manchester française », la capitale industrielle de L’Alsace. On l’appelle aussi « la ville aux cent cheminées ».

Patrimoine industriel de Mulhouse

Le patrimoine industriel regroupe 17 bâtiments inscrits ou classés au titre des monuments historiques et la ville a obtenu le label « Ville d’art et d’histoire » en 2008.

L’industrialisation du XIXème siècle permet à la ville de prospérer et de s’agrandir, notamment du côté de la place de la Bourse. La place est en triangle pour suivre la symbolique franc-maçonnique. Elle est construite en 1827 avec des édifices inspirés de la rue de Rivoli à Paris, avec une galerie sous arcades au rez-de-chaussée. La Société Industrielle, toujours en activité de nos jours, y est installée dans un imposant bâtiment.

Itinéraire thématique

Pour découvrir le Mulhouse de cette époque glorieuse, vous pouvez suivre un itinéraire thématique. Dans la rue des Franciscains étaient installées les premières manufactures dans les beaux hôtels particuliers. Le lotissement de la rue Magenta fut construit en 1858 pour la petite bourgeoisie. La Cité, faite de petites maisons servait de logement aux ouvriers.

Il fût et sera peut-être encore possible de visiter les usines de l’immense filature DMC : bâtiments en brique à usage industriel, le réfectoire et le bureau central. Le site est ouvert tous les premiers dimanches du mois à l'occasion des évènements et activités des portes ouvertes de Motoco, une association culturelle intramuros.

A visiter absolument : Le Musée de l'Impression sur Étoffes !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi