"Océan, une plongée insolite", la nouvelle expo de la Grande Galerie de l’Évolution

Du 3 avril au 5 janvier 2020, l'expo-événement "Océan, une plongée insolite", nous plonge dans les profondeurs de l'océan, à la découverte de ses richesses et des menaces qui pèsent sur lui. Une expo immersive et ludique, qui plaira aux grands comme aux petits

  • Marie Gustin

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    02/07/2019

  • Destination

    Paris

L'océan couvre 71% de la surface de notre planète mais reste encore très largement inexploré. Cette nouvelle exposition du Muséum national d'Histoire naturelle propose un très beau parcours qui nous fait prendre conscience du rôle majeur de l'océan. 

 

L'expo "Océan, une plongée insolite", testée pour vous :

© Affiche Expo Océan, une plongée insolite

Le saviez-vous ?

© MNHN - JC Domenech

Les fonds marins sont parcourus par la plus grande chaîne montagneuse au monde : 64 000 km de long !

A 200m, l'océan est plongé dans la quasi-obscurité. Les seules sources de lumière proviennent d'animaux bioluminescents. 

2000 espèces marines sont découvertes chaque année. 1,7 à 2,3 millions d'espèces marines encore à découvrir !

Le phytoplancton (plancton qui vit à la surface des océans et est capable de réaliser la photosynthèse) produit à lui seul la moitié de l'oxygène de notre planète. 

Chaque année, 6,5 milliards de kg de déchets plastiques sont déversés dans l'océan, soit 206 kg par seconde...

Voici quelques exemples de ce que vous apprendrez en allant voir cette belle expo intelligente, sur ces océans fascinants, dont on sait encore si peu de choses et qu'on se doit de préserver pour les générations futures. 

 

Une expo immersive et ludique

© MNHN - JC Domenech

"Cette improbable boule bleue dans cet improbable ciel noir, qui juste reste là, sans rien faire. C'est vraiment à couper le souffle."
Michael Barrat, physicien et astronaute de la NASA. 

A peine arrivés, vous êtes plongés dans une ambiance bleu nuit, avec face à vous un hologramme de la planète bleue qui tourne indéfiniment. Bravo aux scénographes de cette exposition qui ont réussi le pari de proposer une expo qui donne à rêver et à contempler, tout en étant très immersive et ludique, grâce à de nombreux extraits vidéos et petits jeux proposés tout au long du parcours. 

On ressort avec l'impression d'avoir appris beaucoup de choses sans prise de tête, tout en prenant conscience des dangers qui guettent l'océan : l'exploitation par l'homme des fonds marins pour les métaux précieux (utilisés notamment pour la fabrication des téléphones portables), l'invasion des déchets plastiques, le réchauffement climatique qui tue à petit feu le corail et le plancton...

Odontodactylus-scyllarus - © MNHN_Tin-Yam Chan

A ne pas manquer :

  • Le petit film projetant des images de plancton en 360, vision presque onirique de créatures fluo aux formes incroyables... 
  • Les nombreux extraits vidéos comme celui sur un champion d'apnée, qui raconte le déroulé de ses plongées et sa préparation au quotidien, les images des espèces habitant l'océan austral ou les uniques images filmées en 2012 d'un calmar géant par une équipe de scientifiques japonais... 
  • Les jeux et animations interactives : panneau tactile sur le rôle du plancton dans l'écosystème, un vélo pour pédaler et faire apparaître des solutions alternatives à mettre en place pour limiter notre production de CO2, une installation pour prendre place à bord du sous-marin scientifique le Nautile...

Le parcours de l'exposition

Images de plancton - © MNHN - JC Domenech

L'exploration des océans

Dans cette première salle, on vous raconte les débuts de la plongée, de l'Antiquité aux cloches de plongée du XVIe siecle, jusqu'aux premiers scaphandres du XVIIIe puis l'arrivée du détendeur automatique avec le commandant Cousteau dans les années 50, sans oublier notre époque et les projets innovants de laboratoires océanographiques flottants. 

L'univers du plancton

Peut-être la partie la plus étonnante de l'expo, car magnifiquement traitée : on découvre ce monde quasi invisible à l'oeil nu, et pourtant tellement riche de créatures multicolores aux spécificités incroyables. Projection de films, panneaux tactiles, observation au microscope... D'ailleurs, saviez-vous que les méduses font partie du plancton ? L'une d'elles, la Turritopsis, est réputée immortelle ! On découvre aussi le phronime, dont l'étrange apparence a inspiré la créature du film Alien. Et surtout, on comprend mieux le rôle majeur du plancton et la nécessité de le préserver à tout prix : à la base de l'écosystème marin, il est menacé par l'acidité des océans, causé par les émissions de CO2, ainsi que par l'invasion du plastique. Le rôle de l'homme est donc capital dans sa survie. 

Paysage sous-marin antarctique - © NSF_USAP_Steve-Clabuesch

Plongée en milieux extrêmes

Direction les grands fonds marins et les eaux glacées de l'océan austral. Longtemps considérés comme déserts, ces milieux abritent en réalité beaucoup de vie ! Les espèces y ont développé des capacités étonnantes de survie, comme ces poissons des glaces dotés de protéines anti-gel. On apprend aussi que dans l'obscurité des profondeurs, de nombreux organismes brillent de mille feux, pour attirer leurs proies, se défendre ou encore communiquer, ou que d'autres animaux développent une taille XXL...

De l'océan aux médicaments

A voir absolument : un panneau tactile et lumineux très bien conçu,présente 5 découvertes médicales issues de molécules trouvées dans l'océan (un anti-douleur 1000 fois plus puissant que la morphine, un détecteur de perturbateur endocrinien, un médicament impliqué dans la lutte contre le cancer...)

Coelacanthe - © MNHN - JC Domenech

Mythes et légendes de l'océan

Cette dernière partie nous parle des mythes inspirés par les créatures de l'océan. La baleine par exemple, est tantôt maléfique en Islande, tantôt divinité bienveillante chez les Amérindiens et guide des morts au Viêt Nam. Mais le calmar géant est l'animal mythique par excellence. Le plus grand spécimen connu a mesuré jusqu'à 18m. Carnivore actif, il déploie ses très longs tentacules pour attaquer et immobiliser ses proies. Son oeil de 25cm de diamètre est le plus grand du règne animal. Ce n'est qu'en 2012 qu'un calmar géant est filmé pour la première fois au large du Japon : ce sont les images diffusées devant vous. Et regardez au-dessus, ce calmar suspendu n'est pas une maquette mais bien un vrai calmar géant naturalisé venu de Nouvelle-Zélande.

On poursuit la visite et on découvre deux autres spécimens. D'abord le cœlacanthe, surnommé le poisson fossile car on le pensait disparu depuis 70 millions d'années ; mais un spécimen vivant est découvert en 1938, et c'est le début d'une longue et passionnante investigation scientifique ! Enfin voici le Régalec, un poisson à la forme allongée, une espèce mystérieuse qui vit à la verticale et peut se délester de la plus grande partie de son corps sans en être affecté. Un animal si singulier qu'il a inspiré la légende du serpent de mer...

A la fin de l'expo, écoutez les interventions filmées du Président du Muséum, d'Isabelle Autissier et de Nicolas Hulot, avant de dessiner votre espèce marine imaginaire, celle qui sera peut-être découverte dans les années à venir... 

Si vous venez en famille

© iStock - monkeybusinessimages

Animations flash (gratuit avec le billet d'entrée), vacances scolaires (zone C), week-ends et jours fériés

"Histoires de jolis monstres" : à travers l'histoire d'une petite sardine, les enfants plongent dans les profondeurs de l'océan et y découvrent les conditions de vie extrêmes et ses habitants souvent très surprenants. Pour les 3 à 6 ans. 

"Raconte-moi ta mission" : des rencontres insolites avec les personnels du Muséum qui relatent un événement exceptionnel, comique ou effrayant qui leur est arrivé lors d'une mission océanographique. A partir de 6 ans. 

Et aussi : au niveau 0 de la Grande Galerie, une animation montre la diversité des oursins, étoiles de mer... une autre permet de découvrir les particularités des coraux et les menaces qui pèsent sur eux. A partir de 6 ans. 

Atelier familles / enfants (payant), vacances scolaires (zone C)

"Le mystère de l'océan" : ce jeun d'investigation entraîne les familles dans des recherches leur permettant de découvrir les effets de l'exploitation du milieu marin sur la biodiversité. A partir de 7 ans. 

Des visites guidées (payantes) sont également organisées, une "visite découverte" pour les plus de 12 ans et une "visite famille" abordable pour les enfants dès 6 ans. 

  • Grande Galerie de l'Evolution
  • 36 Rue Geoffroy-Saint-Hilaire
  • 75005
  • Paris
  • France
  • 01 40 79 56 01
  • Horaire d'ouverture : Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10 h à 18 h. Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. Dernier accès aux caisses 45 min avant la fermeture.
  • Comment s'y rendre ? Bus : lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89, 91 Batobus : arrêt Jardin des Plantes Métro, RER : ligne 5 Gare d’Austerlitz, ligne 7 Censier Daubenton, ligne 10 Jussieu ou Gare d’Austerlitz, RER C Gare d’Austerlitz Train : gare d’Austerlitz et gare de Lyon

Cet article vous a plu ? Partagez-le !