Reykjavík, une capitale atypique

  • Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    10/03/2014

  • Destination

    Reykjavik

Avec ses gentilles maisons de tôle aux toits colorés, Reykjavík dégage presque une atmosphère provinciale. Ne vous y trompez-pas ! La capitale de l’Islande possède une vie nocturne trépidante et une scène musicale kaléidoscopique. Pour s’encanailler, on attend le week-end !

Après un succulent dîner au Fish Market, on commence la tournée des bars, pubs et clubs. Entre pintes de Viking et verres de Brennivin, sorte de schnapps islandais (à tester avec modération) au café Boston (Laugavegur 28b) et concerts survoltés au café Rosenberg (Klapparstígur 25-27), le temps file
Il est 5 h, vous n’avez pas sommeil, et surtout un petit creux ? Faufilez-vous dans la queue du Rokk Inn, un food-truck qui prépare des hot-dogs rock et savoureux. Vous prendrez un AC/DC ou un Led Zeppelin ?

L’autre plan pour briser la glace avec les Islandais ? Aller barboter dans les eaux chaudes (40°C) de la piscine géothermale de Laugardalslaug.

Pour explorer le côté arty de la ville, on file sur le port admirer l’architecture du Harpa, la salle de concerts aux 10000 vitraux conçu par l’artiste Olafur Eliasson avant de découvrir les dessins et peintures inspirés de la BD du peintre Erró, la star du Hafnarhús, l’un des 3 sites du musée d’art contemporain

Réservez votre vol plus voiture à Reykjavik >>

Réservez votre séjour en Islande >>

© Hachette Tourisme

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi