Saint-Nazaire, une surprenante ville à la mer

Exit le stéréotype de la ville industrielle grisâtre ! Avec son littoral préservé émaillé de pêcheries, ses grandes machines à voyager, ses villas préservées, son offre culturelle foisonnante et ses clins d’œil à Tintin et Monsieur Hulot, Saint-Nazaire cultive l’inattendu. Laissez-vous surprendre !

  • Valérie Nescop

    Auteur

    Journaliste

  • Mis à jour le

    16/08/2017

  • Destination

    Saint-Nazaire

Les incontournables chantiers navals

C’est une entreprise hors-normes dont la réputation a largement dépassé les frontières ! Incontournables et visibles depuis l’élégant pont de Saint-Nazaire, les chantiers navals ouvrent leurs portes aux visiteurs pour une découverte privilégiée. La visite « géant des mers » (1h30) dévoile les secrets des plus grands paquebots du monde construits à St-Nazaire  (à l’image du Queen Mary 2 ou plus récemment du Harmony of the seas) tandis que la visite « chantier naval » (2h) évoque la construction des paquebots et la diversification de l’entreprise dans les secteurs des énergies marines renouvelables. De quoi se sentir touts petits au royaume du gigantisme !

Ouvert toute l’année. Départ des visites en car de la base sous-marine, boulevard de la Légion d’Honneur.  Tél. 02 28 54 06 40

Le port de tous les voyages

Saint-Nazaire invite à l’évasion. Baptisé « le Port de tous les voyages », un pôle touristique convie le  visiteur à embarquer pour plusieurs voyages passionnants: en paquebot à Escal’Atlantic, en sous-marin à bord de l’Espadon, en avion pour une visite de l’Usine Airbus, sur l’Estuaire avec la visite des terminaux de Nantes Saint-Nazaire Port et des croisières découverte et enfin dans la ville avec la visite de l’Ecomusée. Compter deux jours pour l’ensemble des visites.

Ouvert toute l’année. Tél. : 02 28 54 06 40

Une ville ouverte sur la mer

Fraîchement rénové, le front de mer de Saint-Nazaire, ponctué d’une grande plage de centre-ville avec jeux pour enfants, d’un skate-park, de kiosques-café design et de coquettes pêcheries traditionnelles, mérite le coup d’œil. A proximité, le chemin des douaniers est un pur ravissement. S’étirant sur plusieurs kilomètres jusqu’à Pornichet, il alterne de superbes points de vue entre plages et criques, promontoires, falaises et pêcheries dans une végétation aux allures méditerranéennes.

Sur la vingtaine de plages, dont quatre labellisées Pavillon-Bleu, celle de Monsieur Hulot, dans le quartier balnéaire de Saint-Marc, fait l’unanimité avec sa jetée et son sable fin. C’est ici que Jacques Tati tourna « Les Vacances de Monsieur Hulot » en 1951. Immortalisé par le sculpteur Emmanuel Debarre, le héros, penché en avant et mains sur les hanches, veille inlassablement sur sa plage !

Sur les traces de Tintin

Rares sont les villes à pouvoir se targuer d’apparaître dans les ouvrages d’Hergé ! Saint-Nazaire figure au palmarès. De la gare au port, le parcours « dans les pas de Tintin » met en scène en six vignettes géantes les épisodes des « Sept boules de Cristal » aux endroits mêmes où se déroulent l’action dans l’album. Un effet de miroir parfois troublant qui retrace un pan de l’histoire nazairienne (la ville d’avant-guerre) à jamais disparu. Sur le port, une table d’orientation réunit les ports réels et les lieux maritimes imaginaires qui ont tous été visités par le célèbre reporter à la houppette lors de ses différents périples.

Parcours « dans les pas de Tintin », de la gare au port. Tél. : 02 40 22 40 65

Cap sur la Havane

Détruite à 85 % pendant la guerre, la ville souffre de son architecture austère. Situé face à la mer en plein centre-ville, le quartier de la Havane, clin d’œil aux paquebots qui partaient de Saint-Nazaire vers les Antilles et l’Amérique centrale, fait exception. Ici, se succèdent des villas colorées et très bien entretenues d’influence basque, art nouveau, néoclassique ou normande, toutes plus belles les unes que les autres. On ne se lasse pas d’admirer leurs foisonnants détails architecturaux !

Carnet pratique

Y aller : Train direct Paris-Saint-Nazaire (2h54)

Où manger ? Au Transat (60 boulevard du Président Wilson) pour sa vue imprenable sur la mer depuis sa terrasse surélevée, au Skipper (1 Boulevard René Coty) pour sa cuisine gastronomique et son ambiance luxueuse digne des plus grands paquebots.

Où dormir ? A l’Hôtel de la plage (37 rue du Commandant Charcot), 30 chambres cosy et lumineuses dont 2 chambres « grand large » avec terrasse spacieuse surplombant la célèbre plage de Monsieur Hulot ! Fait également restaurant.

Où sortir ? Au garage (40 rue des Halles), lieu branché qui accueille des créateurs et toutes sortes d’événements artistiques, au VIP (Boulevard de la légion d’honneur, Alvéole 14), pour assister à un concert, au Life (14 boulevard de la légion d’honneur) et au célèbre Grand Café, fondé par le père d’Aristide Briand (place des 4 Z’horloges) pour découvrir une expo d’art dans un joli bâtiment daté XIXe.

Où faire du shopping ? A Pas que beau (66 avenue Albert de Mun), jolie boutique de créateurs associative (déco, cosmétiques naturels, bijoux, maroquinerie).

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi