Sport outdoor : ces activités qui réveillent notre âme d’enfant

Parce qu’il est plus facile de se dépenser (et de remplir les trente minutes d’activité physique quotidienne recommandée pour les adultes) avec des sports qui n’en ont pas l’air, voici ceux à viser !

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    12/08/2019

Frisbee, speedminton, slackline… Si toutes ces activités de plein air ont autant le vent en poupe, c’est parce qu’elles réussissent un double exploit : elles permettent de découvrir de nouveaux spots et de nouveaux horizons, tout en promettant de se dépenser et de se muscler, sans vraiment y penser.

Une bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui, au quotidien, n’ont pas toujours le temps de se tonifier. En combinant effort et activité ludique, on élimine l’aspect rébarbatif du sport et sculpte son corps plus facilement. Prêt à partir ?

Voici pour vous des activités de sport outdoor :

© iStock - shalamov

Frisbee, l’accessoire pratique

Et si les vacances étaient le moment idéal pour sculpter son corps ? Oui, avec le frisbee : cet accessoire économique, très pratique et peu encombrant a également l’avantage de convenir à tout le monde. Où s’amuser avec lui, justement ?

Idéalement sur la plage, comme celle de baie de Loya à Hendaye, dans le Pays basque. Un spot secret et caché, où l’étendue de sable permet de jouer en toute tranquillité. Ou encore la plage de l’Estagnol, dans le Var à Bormes-Les-Mimosas, au relief plus escarpé, parfait pour tous les sportifs qui rêvent d’élever le niveau !

© iStock - RgStudio

Roller : et que ça roule !

Direction la coulée verte du 12e arrondissement de Paris qui, de Bastille à la Porte de Vincennes, permet de découvrir la ville sous un angle plus vert. Pendant 4,5 kilomètres, cette « promenade plantée » aménagée le long de l’ancienne voie ferrée de la ligne de Vincennes offre un nouveau regard sur le quartier et une balade très agréable au milieu de espaces dépaysants.

Petits tunnels, voie réservée aux cyclistes, passerelles : le décor est varié et permet de chausser ses rollers en toute sécurité. Autre option pour découvrir le cœur de Paris en skate ou sur patins : les quais de Seine, côté Rive Droite (classés au patrimoine mondial de l’UNESCO), avec 3,3km de voies -à plat- entièrement réservées aux piétons.

© iStock - vgajic

Non seulement on remplit son quota de « minutes d’activité physique par jour » recommandées par l’OMS mais, en plus, on se sent vraiment ailleurs…

Slackline : mettez-vous en ligne !

Parfait mix, la slackline tient son nom de l’anglais « ligne lâche » et mêle joyeusement escalade, jeux du cirque, poutre et trampoline ! Pratique sportive récente, cette activité proche du funambulisme permet de travailler sur sa concentration et son équilibre, tout en gainant sa silhouette.

Polyvalente, elle se pratique n’importe où en extérieur, pourvu qu’il y ait deux points de fixation pour tendre la sangle. Une flexibilité qui a d’ailleurs permis son essor ces dernières années… Où l’accrocher ? Pour les débutants, l’idéal est sur la plage, pour tomber sans se blesser. Pour les niveaux intermédiaires, en forêt, et enfin pour les confirmés, à quelques mètres du sol, au-dessus de l’eau ! La bonne adresse : le lac de l'Orme blanc, à Caraman (à 30km de Toulouse), qui a d’ailleurs accueilli la première édition du Waterline festival.

© iStock - jacoblund

Tous fans du speedminton

Badminton, squash et tennis : le speedminton mélange joyeusement toutes ces activités ! Sa principale différence avec le badminton, dont il est largement inspiré ? Son volant, bien plus résistant et plus rapide. A la clé : des échanges qui peuvent fuser jusqu’à 300 km/h, une silhouette tonifiée, un corps nettement plus gainé.

Aisément praticable sur tous types de terrains, le speedminton peut également se jouer en nocturne. Son nom : le blackminton ! Et si faire du sport dans le noir est possible, c’est grâce aux petits sticks phosphorescents, insérés au bout des volants (les speeders) et posés sur les raquettes. Les joueurs, vêtus de T-shirts blancs, s’adonnent à ce sport dans une salle adaptée.

© iStock - Jovanmandic

Saint-Malo organise, par ailleurs, une fois par an, dans un gymnase, une soirée autour de cette discipline. L’événement a lieu généralement au mois de janvier, pensez à réserver vos places, elles sont rapidement prises d’assaut, tant la discipline séduit... Et même les enfants sont les bienvenus !

Tchoukball : le sport sans risque

Mélange de volley-ball, de squash et de handball, le tchoukball se pratique sur un terrain, et consiste à marquer des points en faisant rebondir un ballon dans un trampoline incliné, sans que l’équipe adverse ne puisse le rattraper.

Pas ou peu de risques de blessures, des règles simples, une facilité de jeu et une façon ludique de (se) bouger : le tchoukball se pratique traditionnellement en salle, mais rien n’empêche de poser son équipement sur le sable ! Là encore, mieux vaut viser les plages de la côte normande, aux larges étendues, comme celles d’Etretat. Ou, autre option, rejoindre une équipe, comme le Lyon Tchoukball Club (8 rue Mottet de Gérando) qui propose « de pratiquer le Tchoukball, de manière encadrée, afin de découvrir le sport et pratiquer une activité sportive ».

A vous la gym intégrative !

© iStock - andresr

Cet article vous a plu ? Partagez-le !