Vegan et gourmand : l’art culinaire se réinvente

La gastronomie se la joue healthy et se tourne de plus en plus vers la nouveauté et l’expérience. Amis végétariens, végétaliens, flexitariens, il semblerait que 2019 soit votre année !

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    29/05/2019

Du vegan pairing, la nouvelle association mets-vins végétarienne qui fait fureur, à la pâtisserie au charbon végétal en passant par la folie rutabaga, découvrez pourquoi il fait bon être vegan en ce moment.

>> Je pars pour savourer 

© iStock - FatCamera

La ronde des légumes anciens

Panais, crosnes, topinambours : les légumes oubliés envahissent nos assiettes. Peu caloriques, riches en fibres et en vitamines, ils sont vivement conseillés pour une alimentation saine et équilibrée. Alors qu’ils s’offrent une place de choix dans les étals et les restaurants, on se demande pourquoi ils ont été oubliés ?

Les Français ont cessé de manger ces légumes anciens, largement cultivés en périodes de guerre, car ils étaient associés à des restrictions et à des privations. Ils font aujourdhui le bonheur des végétariens ! Le panais se consomme râpé ou en purée, le topinambour sépanouit en potages et gratins, les crosnes poêlés reviennent sur le devant de la scène. Pour les déguster, rien ne vaut une recette maison ou un restaurant spécialisé comme LAbattoir végétal, dans le 18e arrondissement de Paris ou La Clairière, à Lille.

© iStock - Dreamer Company

L’apéro oui, mais végétal !

Exit, l’apéro à base de vin et de charcuteries ? On assiste à lémergence du vegan pairing, une association mets et vins 100% végétale et biologique. Rendez-vous aux soirées « Apéro végétal » organisées par le Double V, à Paris (75018).

Une fois par mois, les vegan sont conviés à cette dégustation pour découvrir les accords mets et vins végétaliens dans une ambiance décontractée. Cette petite leçon est suivie d’un apéro composé de deux verres de vin, exempts d’intrants d’origine animale et d’une planche de bouchées végétales.

© iStock - knape

La nouvelle tendance « pegan »

Ce néologisme, contraction des régimes paléo et vegan, est le dernier né des tendances alimentaires outre-Atlantique, notamment. Véritable phénomène de mode en Californie, le régime pegan s’inspire du régime paléo, qui consiste à manger uniquement ce dont disposaient les hommes préhistoriques.

Les aliments doivent donc être bruts et non transformés : fruits, racines, viandes et légumes. Et surtout, pas de sel ni de produits laitiers dans ce régime. Le régime paléo va encore plus loin, puisqu’il exclut la consommation de viande. La diète pegan se limite alors principalement à des céréales complètes, des fruits et des légumes.

© iStock -VadimZakirov

La vegan street food

La street-food prend elle aussi un tournant vegan en 2019 ! À Marseille, le VEJ Vegan Street Food propose une « tablette végétale » qui séduit les passants avec son lit de cajou-mangue-curcuma-coriandre couvert de patate douce râpée et d’épinards savoureux.

A Lyon, les végétariens trouveront leur bonheur avec le steak vegan du Hank Burger, qui « saigne comme de la viande » selon ses afficionados. À Toulouse, on met le cap sur L’Embargo pour retrouver les joies de la street food dans leur version végétale, du kebab au hot-dog en passant par l’ital bowl.

Un vent de gourmandise souffle sur la gastronomie en 2019 !

© Istock - coldsnowstorm

Cet article vous a plu ? Partagez-le !