Visite de l’Abbaye de Bonport

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    08/10/2014

  • Destination

    Igoville

Juste en bordure de Pont-de-l’Arche, l’abbaye de Bonport est un endroit calme, situé dans un grand parc arboré où l’on se plonge dans un monde ecclésiastique disparu. Il ne reste plus que les ruines de l’église, mais le corps du bâtiment est très bien conservé. Un guide vous explique et vous conduit à travers ce lieu plein de charme.

Histoire

L’abbaye cistercienne a été construite en 1190, à l’époque où Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie gardait un œil sur cette frontière si fragile et disputée. A partir de 1536, les abbés étaient nommés par faveur royale, et cherchent à faire de l’abbaye un petit château. L’abbaye est vendue comme bien national à la Révolution française, mais le cloître et l'église ont été détruits.

Visite guidée

Comme toute abbaye cistercienne, les salles sont toujours dans le même ordre : la salle du chapitre, le parloir, le scriptorium, la sacristie et à l’étage, les dortoirs et la bibliothèque.

On passe donc par une cuisine du XIXe siècle avec ses cuivres pour entrer dans la salle du chapitre ou salle capitulaire, l’endroit où l’abbé donnait ses instructions aux moines et aux paysans (les frères couverts). Levez la tête pour voir les plafonds en ogive et observez le magnifique escalier en pierre. Le parloir était le seul endroit où les moines pouvaient parler, il a été transformé en salon avec plancher et cheminée au XVIIIème siècle. Les moines mettaient un an à écrire un livre avec enluminures dans le Scriptorium. Maintenant la salle est vide mais elle reste majestueuse et imposante. Vous passerez juste à côté devant le chauffoir qui servait entre autre à dégeler l’encre.

A l’étage, les cellules accueillent des expositions temporaires ou des affiches explicatives. La bibliothèque ne possède plus de volume, mais reste intéressante. Le cellier tient sur une seule colonne centrale. Un tonneau indique que les moines faisaient du cidre.

La salle du réfectoire est le clou du spectacle. Elle date du moyen-âge et elle est impressionnante par ses dimensions. Cette salle voûtée recevait les moines et les invités au moment de l’humble et unique repas journalier.

Visites guidées ou libres du 1er avril au 30 septembre et tous les dimanches et jours fériés, de 14h à 18h30.
En juillet et août, tous les jours sauf les samedis, de 14h à 18h30.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi