Entrez dans l'univers de Léonard de Vinci au Clos Lucé

Au Clos Lucé, vous êtes chez Léonard de Vinci. Une charmante demeure, au milieu d’un parc arboré, proche du château d’Amboise où résidait François Ier, le roi de France qui aimait partager ces moments libres avec son ami, le grand maître italien.

  • Laurence Edelson

    Auteur

    Rédaction OUI.sncf

  • Mis à jour le

    05/10/2018

  • Destination

    Amboise

Le Clos Lucé construit en 1471 est l’ancienne demeure de Léonard de Vinci durant les trois dernières années de sa vie (1516 - 1519), invité par le roi de France François Ier. Une petite merveille de la Renaissance qui se visite en famille. Prenez un train pour Amboise.

Parcours de la visite du Clos Lucé

La galerie

La visite commence au 1er étage, en montant dans la tour de guet médiévale. A la Renaissance, le chemin de ronde devient une galerie, sorte de loge à l’italienne. L’élégante chapelle gothique de pierre de tuffeau sculptée date de la fin du XVème siècle. Dans les niches au-dessus de la lanterne se trouvent les portraits de Charles VIII et d’Anne de Bretagne.

La chambre de Léonard de Vinci

De la fenêtre de la chambre de Léonard de Vinci, la vue donne sur le Château Royal d’Amboise. C’est là que le grand maître a rédigé son testament le 23 avril 1519, léguant ses manuscrits, ses carnets de dessins et ses croquis à son disciple préféré, Francesco Melzi. Il y meurt le 2 mai 1519. La légende rapporte que François Ier assiste à sa mort, inspirant notamment une peinture à Ingres qui se trouve à gauche du lit Renaissance à baldaquin, sculpté de chimères, d’angelots et d’animaux marins. Dans cette pièce, vous pouvez observer notamment les cabinets italiens à secrets des XVIème et XVIIème siècles, dont l’un est incrusté d’ivoire, d’ébène et de nacre ; une tapisserie d’Aubusson évoquant une scène de la vie d’Esther et des objets quotidiens de la Renaissance.

La chambre de Marguerite de Navarre

François Ier et sa sœur ainée Marguerite de Navarre (1492-1549) ont été élevés une partie de leur jeunesse au Clos Lucé par leur mère Louise de Savoie. La chambre au mobilier Renaissance de Marguerite possède des vitraux en grisaille. Le lit à baldaquin de la première Renaissance porte des motifs “plis de serviette”. A gauche du lit, une tapisserie des Flandres (XV-XVIème siècle) représente différentes scènes de chasse à la faune imaginaire et fabuleuse. Un portrait de Marguerite d’Angoulême enfant se trouve dans une vitrine au fond de la pièce. Parmi les objets quotidiens de la Renaissance, on voit un coffre à bijoux de cuir, un diptyque d’émail, un pichet d’étain et une médaille en fonte ancienne, des pièces de verrerie italienne et française des XVème et XVIème siècles….

L’oratoire d’Anne de Bretagne

Après avoir descendu le grand escalier, vous visitez la chapelle, commandée par le roi Charles VIII à la fin du XVème siècle, pour son épouse Anne de Bretagne. La voûte romane à nervures est peinte en bleu d’azur constellée d’étoiles. La clé de voûte porte les trois lys des Armes de France. Elle est décorée de quatre fresques peintes par les artistes de l’atelier de Léonard de Vinci.

Les Ateliers vivants de Léonard de Vinci ou son ultime laboratoire

500 ans après son arrivée en France, les Ateliers de Léonard de Vinci ont été retrouvés et restitués dans l’esprit d’une bottega de la Renaissance. Dans ses ateliers, Léonard de Vinci a travaillé comme peintre (dont La Joconde ; La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne et le Saint Jean Baptiste), ingénieur, architecte, sculpteur, metteur en scène de fêtes extraordinaires. Vous passez par l’atelier du peintre, l’atelier du sculpteur, l’atelier des dessins, la bibliothèque et le cabinet de curiosités, ainsi que par le cabinet de travail ou « studiolo », un véritable théâtre optique.

Plus de détails sur les Ateliers vivants de Léonard de Vinci >>

La grande salle Renaissance

Cette pièce de réception était le lieu de rencontre entre Léonard de Vinci et François Ier, les grands du royaume, les ambassadeurs et les artistes. Le décor est du XVème siècle avec coffres, tapisseries et mobilier Renaissance. Dans l’embrasure de la porte menant à la cuisine, vous passez devant l’acte de vente encadré qui fait du roi Charles VIII le propriétaire du Clos Lucé pour 3 500 écus d’or.

La cuisine de Léonard de Vinci

C’est le domaine de Mathurine, cuisinière de Léonard de Vinci qui est végétarien. A sa mort, il lui lègue par testament son manteau de beau drap noir garni de cuir. Le Maître se réchauffait au pied de la haute cheminée en pierre. Le mobilier de cette cuisine est du XVIème siècle.

Les salles des maquettes

En descendant l’escalier, au sous-sol vous avez rendez-vous avec Léonard de Vinci ingénieur. Quatre salles sont dédiées à la collection des inventions de Léonard de Vinci : 40 fabuleuses maquettes de machines réalisées d’après les dessins originaux de Léonard de Vinci : le premier char d’assaut, la première automobile, le pont tournant, le bateau à aubes, la machine volante ancêtre de l’avion, l’hélicoptère, le parachute… 6 animations 3D permettent de comprendre le fonctionnement des inventions de Léonard de Vinci.

Repérez l’entrée du souterrain secret qui mènerait au Château Royal d’Amboise !

Le Parc Leonardo da Vinci

Dans le parc, un parcours paysager instructif permet aux petits et grands de découvrir les inventions de Léonard de Vinci. Le Jardin de Léonard, qui s'étend sur un hectare, est un véritable musée en plein air. Il a été paysagé et planté dans l’esprit des tableaux et dessins de Léonard de Vinci. Il offre une expérience sensorielle et éclaire le lien de Léonard avec la nature, cette nature qui lui faisait dire : « Tout est là ».

Le pont de la Corne d’or a été inauguré en juin 2016. Cet ouvrage innovant a été conçu par les Compagnons du devoir d’Armedieval, en s’inspirant du grand pont, imaginé en 1502 par Léonard de Vinci, pour unir les deux rives du Bosphore à Constantinople.

« Les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail » Léonard de Vinci

Le coin des gourmands

La Terrasse Renaissance et sa vue exceptionnelle sur le Château Royal d’Amboise, est idéale pour grignoter ou boire un verre.

Informations pratiques

Château du Clos Lucé, 2 Rue du Clos Lucé, 37400 Amboise
Tél. : 02 47 57 00 73

Comment y aller ?

En train, depuis Paris-Austerlitz jusqu’à Amboise (2h).

Toute l’année, un service de bus assure des liaisons entre la gare et le centre-ville d’Amboise.
Du lundi au samedi (hors jours fériés) et un circuit en matinée le dimanche.

À pied : au départ de la gare, comptez 20 minutes pour le Château Royal d’Amboise et 30 minutes pour le Château du Clos Lucé.

Voir plus d'informations sur le Château Royal d'Amboise tout proche >>

Cet article vous a plu ? Partagez-le !