Narbonne est une commune de l'Aude, département de la région Occitanie, situé dans le sud-ouest de la France. De type méditerranéen, son climat voit se succéder des étés secs et chauds et des hivers agréables. Les précipitations sont rares, mais les vents comme la tramontane peuvent être assez violents. Riche d'une histoire débutée en 118 av. J.-C., la cité séduit par son patrimoine architectural et sa douceur de vivre. Victor Hugo écrivait à son propos, dans La Légende des siècles, qu'elle était une « ville unique sous les cieux ».

Allez-y

Inspirez-vous avant de partir à Narbonne

Voir tous les articles

Organisez votre échappée

Le patrimoine historique narbonnais est particulièrement riche. Une simple promenade dans le centre-ville vous fera découvrir de nombreux monuments. L'impressionnante cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur domine toute la cité, non loin du palais des archevêques de Narbonne. En contrebas, les ruelles sont bordées de maisons anciennes à l'architecture préservée. Pour les amateurs d'histoire, les galeries souterraines d'un entrepôt romain abritent aujourd'hui le musée de Horreum racontant la vie quotidienne des habitants pendant l'Antiquité.

Les bonnes raisons de partir à Narbonne

Narbonne est une ville agréable été comme hiver. L'été, on peut profiter de la chaleur du soleil pour farnienter sur la plage ou goûter aux multiples activités nautiques proposées. Les berges du canal de la Robine et le jardin de la Révolution sont aussi de bonnes idées de promenades. En hiver, on préférera sans doute rester à l'abri et explorer les collections du musée archéologique ou du musée d'art et d'histoire, tous deux situés dans le palais des archevêques de Narbonne, ou dénicher des produits locaux typiques aux halles.

Frimez en société !

Monument prestigieux, presque démesuré par rapport à la ville, la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur a connu une histoire mouvementée. Sa construction débute le 13 avril 1272, lorsque l'on pose la première pierre envoyée spécialement par le pape Clément IV depuis Rome. Très vite, les ressources viennent à manquer et l'on envisage un temps de détruire les fortifications pour alimenter le chantier. Par la suite, la peste et l'invasion de la cité par le Prince Noir auront raison des dirigeants locaux, qui choisiront de laisser la cathédrale inachevée.